Suivez ce blog via Facebook

jeudi 22 septembre 2016

Si Ankara franchit la ligne rouge en Syrie, c’est la «guerre mondiale»

L’évolution de l’opération terrestre turque en Syrie augmente le risque d’une troisième guerre mondiale, d’après un expert syrien d’origine turque.

Si les troupes turques franchissent la « ligne rouge » reliant Alep à Idlib au nord de la province syrienne de Lattaquié, elles provoqueront une troisième guerre mondiale, a déclaré à Sputnik Mehmet Yuva, analyste politique syrien et professeur à l'Université de Damas. « La Russie insiste toujours sur le fait que l'armée gouvernementale syrienne doit contrôler la ligne reliant Alep et Idlib au nord de Lattaquié. C'est la ligne rouge pour la Russie. Si les troupes turques franchissent cette ligne, cela risque de changer radicalement la situation dans la région (…) et de provoquer des hostilités entre les forces étrangères en Syrie, ce qui signifie une nouvelle guerre mondiale », a indiqué M. Yuva.

L'analyste a rappelé que Moscou ne s'était pas opposé au lancement de l'opération turque « Bouclier de l'Euphrate » en Syrie, mais qu'il était préoccupé par le refus d'Ankara de dialoguer avec les autorités syriennes.

« Si Ankara souhaite créer une zone de sécurité à la frontière et (…) neutraliser le groupe État islamique (Daech) dans la région, il doit nouer un dialogue avec les autres acteurs et bien sûr avec le gouvernement syrien. Or la Turquie ne s'est toujours pas montrée prête à établir des contacts avec les autorités syriennes en vue de régler la crise dans le pays. Cela préoccupe sérieusement la Russie et l'Iran qui espéraient qu'Ankara œuvrerait en faveur d'un dialogue direct avec Damas », a ajouté M. Yuva.

L'opération « Bouclier de l'Euphrate » se déroule avec la participation de l'Armée syrienne libre (ASL).

« Tout le monde sait ce que représente l'ASL et qui en fait partie. Il y a également eu des informations selon lesquelles le groupe Ahrar al-Sham envisage aussi de rejoindre l'opération. On se demande si la Turquie compte lancer une offensive près d'Alep », a poursuivi l'expert. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a récemment annoncé, lors de la 71e session de l'Assemblée générale de l'Onu à New York, que la Turquie poursuivrait son opération en Syrie.

Source:
https://fr.sputniknews.com/international/201609221027880970-turquie-syrie-russie-guerre-mondiale/

5 commentaires:

  1. cout'donc y a que les Russes ou médias russes, russophones qui 'alertent'? Por qué.
    (Je m'efforce d'observer une plus grande neutralité Isa. ;-)).
    Corpus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois dire que Spunik News est la source d'information au top de mes favoris, crédible, toujours orientée vers les vrais enjeux, nuancée et documentée. Et rapide sur la diffusion de la nouvelle. Même si je suis généralement en accord avec leur critique des politiques américaines et occidentales, il ne faut pas perdre de vue que c'est un média russe...

      Supprimer
    2. Je dois dire que Spunik News est la source d'information au top de mes favoris, crédible, toujours orientée vers les vrais enjeux, nuancée et documentée. Et rapide sur la diffusion de la nouvelle. Même si je suis généralement en accord avec leur critique des politiques américaines et occidentales, il ne faut pas perdre de vue que c'est un média russe...

      Supprimer
  2. D'accord avec toi que Sputnik est dégourdi et a du front tout le tour de la tête. On aime. Cela nous change de les patentes amorphes occidentales. Mais évidemment, ne pas perdre de vue que c'est un média russe. :-)
    Corpus

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi la Turquie ne veut pas négocier directement avec Damas? cela éviterait la possibilité d'une guerre mondiale si elle traverse la ligne rouge fixé par Damas et la Russie

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Articles les plus consultés