Suivez ce blog via Facebook

mercredi 26 avril 2017

US military bosses reveal radical plan to hack soldier's brains to give them superhuman capabilities

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-4449534/DARPA-want-hack-brains-create-superhuman-abilities.html

La Corée du Nord déclare avoir mené ses «plus importants» exercices militaires

Supervisées par Kim Jong-un, les manœuvres militaires déployées à l’occasion du 85e anniversaire de l’armée nord-coréenne étaient sans précédent dans l’histoire du pays, assure Pyongyang.

Si de nombreux experts redoutaient que l'anniversaire de l'armée nord-coréenne ne soit marqué par un nouvel essai nucléaire, la Corée du Nord s'est tout de même limitée à des exercices d'artillerie. Or, ceux-ci ont été « les plus importants de l'histoire », assure Pyongyang.

Selon l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), la manœuvre a engagé près de 300 pièces d'artillerie, des sous-marins ainsi que l'aviation.

« Les sous-marins plongeaient rapidement pour lancer leurs torpilles contre les navires ennemis alors que les chasseurs et les bombardiers ont réalisé des vols au-dessus de la mer pour larguer des bombes contre leurs cibles. Plus de 300 armes lourdes ont simultanément ouvert le feu depuis le littoral », indique la KCNA, cité par l'agence sud-coréenne Yonhap.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un qui supervisait les exercices n'a pas caché sa satisfaction.

« Nous avons monté notre force militaire pour punir sans pitié nos ennemis », a-t-il déclaré, cité par la chaîne NHK.

Après ces manœuvres, les militaires ont réaffirmé leur loyauté à l'égard de leur dirigeant, promettant de « se métamorphoser en 10 millions d'armes à feu et 10 millions de bombes » pour le défendre.

L'intensification des essais de missiles nord-coréens a contribué ces derniers mois à l'aggravation des tensions avec les États-Unis, dans le contexte du début de la présidence de Donald Trump qui s'est dit déterminé à régler — seul, s'il le faut — la question nord-coréenne.

Washington a envoyé vers la péninsule coréenne le porte-avions Carl Vinson et son escorte. Il devrait y arriver d'ici la fin de la semaine.

Source:
https://fr.sputniknews.com/international/201704261031091668-coree-nord-exercices/

La Russie commence les livraisons de S-400 à la Chine

Le système de défense antiaérienne et antimissile mobile S-400 sera bientôt livré en Chine. Le Service fédéral pour la coopération militaro-technique (FSVTS) confirme le début d’exécution de ce marché signé en 2015 pour environ 3 milliards de dollars (2,7 milliards d’euros).

Le Service fédéral pour la coopération militaro-technique a confirmé le début de l'exécution du contrat sur la livraison de S-400 en Chine, indique le service de presse du FSVTS. Auparavant, des médias ont indiqué que la Russie avait commencé l'exécution de ses obligations relatives à ce contrat, en se référant au directeur général de Rosoboronexport, Alexander Mikheev.

Lire la suite:
https://fr.sputniknews.com/international/201704261031094919-russie-commence-livraisons-s400-Chine/

Les premiers éléments du bouclier antimissile Thaad arrivent en Corée du Sud


L’agence Yonhap rapporte que l’arrivée des six camions transportant les éléments du THAAD a provoqué des heurts entre des habitants et les forces de l’ordre.

Des camions transportant les premiers éléments du bouclier antimissile américain Thaad (Terminal High Altitude Aera Défense) sont arrivés mercredi 26 avril au matin sur son site de déploiement en Corée du Sud, au moment où la tension demeure forte avec le Nord, a annoncé l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

L’arrivée de ces six camions sur le parcours de golf prévu pour accueillir ces matériels a provoqué des heurts entre des habitants et les forces de l’ordre, selon l’agence.

Washington et Séoul avaient annoncé le 7 mars l’arrivée en Corée du Sud des premiers éléments du Thaad, en expliquant que celui-ci permettrait de lutter contre la menace des missiles balistiques nord-coréens que le régime de Pyongyang persiste à développer malgré les sanctions internationales.

Ce bouclier est supposé pouvoir intercepter et détruire les missiles balistiques nord-coréens à courte et moyenne portée durant la phase terminale de leur vol.
L’opposition de la Chine

Le ministère sud-coréen de la défense a expliqué mercredi dans un communiqué que ce déploiement était destiné à permettre « la mise en œuvre opérationnelle du Thaad dès que possible », le but étant d’achever l’installation des batteries d’ici à la fin de l’année.

La Chine est vent debout contre ce bouclier qu’elle voit comme une atteinte à sa souveraineté et à ses propres capacités balistiques.

La tension monte autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, les tests de missiles balistiques nord-coréens ayant entraîné des réponses à chaque fois plus belliqueuses de la part de l’administration du président américain Donald Trump. Dans ce cadre, les Etats-Unis ont dépêché vers la péninsule le porte-avions Carl-Vinson et son groupe aéronaval.

Le président Trump a expliqué vouloir à la fois augmenter la pression militaire sur la Corée du Nord et encourager la Chine à user de son influence pour calmer son turbulent allié et voisin. Lundi, dans un entretien téléphonique avec M. Trump, le président chinois Xi Jinping a appelé les Etats-Unis à « la retenue » face à la Corée du Nord.

Source:
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/04/26/les-premiers-elements-du-bouclier-anti-missiles-thaad-arrivent-en-coree-du-sud_5117497_3216.html#FFAzl7G8UZZW8i5g.99

mardi 25 avril 2017

DC plans 'full-scale' terror attack drill, amid NK tensions

http://www.foxnews.com/politics/2017/04/25/dc-plans-full-scale-terror-attack-drill-amid-nk-tensions.html

Voici, enfin, des images de l'exercice "Gotham Shield" captées au stade MetLife au New Jersey



Sur fond de tensions entre Pyongyang et Washington, Lindsey Graham, sénateur américain, a déclaré que le Président américain ferait tout son possible pour empêcher le leader de la Corée du Nord d'acquérir des missiles balistiques nucléaires capables d'atteindre les États-Unis

* Je ne sais pas si cette position, de Lindsey Graham, sera partagée par une majorité des membres du Sénat après leur rencontre avec Trump et des hauts décideurs militaires demain, mais espérons que la voie diplomatique (si cette option existe réellement avec la Corée du Nord) sera privilégiée. 

« Le Président Trump ne laissera pas un fou de Corée du Nord concevoir un missile nucléaire qui pourrait frapper les États-Unis », a fustigé M. Graham à la chaine de télévision Fox News.

D'ailleurs, il a souligné que le chef d'état américain ne voulait pas de guerre aussi fort que Kim Jong-un mais cela n'influençait pas son attitude contraignante à l'encontre de Pyongyang.

« Si la Corée du Nord pense que Trump n'est capable que de parler au lieu d'agir, elle se trompe fortement », a affirmé le sénateur.

De plus, M. Graham s'est dit « impressionné » par l'approche de Donald Trump au sujet du programme nucléaire de Pyongyang. Selon lui, « pendant ces deux dernières semaines la Chine a fait plus pour affronter la Corée du Nord que pendant les 25 dernières années ».

Ces derniers temps, les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis ont monté d'un cran en raison des essais de missiles de l'armée nord-coréenne et des soupçons qui planent sur un nouvel essai nucléaire imminent de Pyongyang, ce qui préoccupe également Séoul et Tokyo.

Ainsi, lors d'une conversation téléphonique avec son homologue chinois Xi Jinping, le Président américain a critiqué la politique d'«agression permanente» de Pyongyang et a estimé que les actions de la Corée du Nord déstabilisaient la péninsule coréenne. De son côté, Xi Jinping a indiqué que la Chine s'opposerait à toute initiative contraire aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies selon des médias d'État chinois.

Source:

Corée: Exercices d'artillerie au Nord, un sous-marin US au Sud

SEOUL (Reuters) - La Corée du Nord a procédé mardi à d'importants exercices d'artillerie à munitions réelles, tandis qu'un sous-marin américain venait mouiller dans le grand port de Busan en Corée du Sud, dans le cadre de la démonstration de force de Washington face au discours belliciste de Pyongyang.

L'armée du Nord, rapporte l'agence sud-coréenne Yonhap, semble avoir déployé mardi un grand nombre de batteries d'artillerie dans la région de Wonsan, sur la côte est, et avoir procédé à un exercice de tir.

L'état-major interarmes sud-coréen a confirmé mardi dans un communiqué laconique les exercices d'artillerie du Nord. "Notre armée suit de près les mouvements de l'armée nord-coréenne", a indiqué l'état-major.

De son côté, dans une tribune que publient les médias officiels à l'occasion du 85e anniversaire de la fondation de l'armée populaire du Nord, le régime de Pyongyang déclare que son armée est prête à "en finir avec les manigances et le chantage nucléaire des Américains".

"La force de frappe de l'Armée populaire, équipée de notre matériel militaire de pointe, dont des armes nucléaires miniaturisées et de précision et des missiles balistiques à bord de sous-marins, est sans limite", écrit le Rodong Sinmun, quotidien du Parti des travailleurs (au pouvoir) dans un éditorial de première page.

La marine sud-coréenne a déclaré qu'elle menait mardi des manoeuvres à munitions réelles avec des contre-torpilleurs américains dans les eaux à l'ouest de la péninsule, et qu'elle rejoindrait prochainement le groupe aéronaval du porte-avions américain Carl Vinson, dépêché par Donald Trump dans le Pacifique ouest.

En attendant l'arrivée du Carl Vinson, un sous-marin à propulsion nucléaire américain, l'USS Michigan, a fait son entrée mardi dans le port de Busan, sur la côte méridionale de la Corée du Sud, a déclaré la marine américaine. Ce submersible a été conçu pour emporter et lancer des missiles balistiques ainsi que des missiles de croisière Tomahawk.

L'escale du sous-marin a coïncidé avec une réunion prévue à Tokyo d'experts nucléaires américains, japonais et sud-coréens, consacrée à la manière de faire face au refus de Pyongyang d'abandonner son programme nucléaire.

RISQUE DE "CONFLIT GÉNÉRALISÉ" ?

L'émissaire japonais sur la Corée du Nord, Kenji Kanasugi, a déclaré à l'issue de ses discussions avec ses homologues américain et sud-coréen qu'ils s'accordaient tous pour dire que Pékin devait jouer un rôle concret dans la résolution de la crise et pourrait user d'un embargo pétrolier pour faire pression sur Pyongyang.

"Nous pensons que la Chine a un rôle très très important à jouer", a déclaré l'émissaire américain sur la Corée du Nord, Joseph Yun.

L'émissaire chinois sur les questions nucléaires, Wu Dawei, devait avoir mardi des discussions avec des fonctionnaires du ministère japonais des Affaires étrangères, a déclaré le secrétaire général du gouvernement nippon, Yoshihide Suga. Et Wu Dawei, dit-on au ministère japonais des Affaires étrangères, devrait voir mercredi son homologue nippon chargé du nucléaire.

A Washington, le département d'Etat a annoncé lundi que le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, présiderait vendredi une réunion ministérielle spéciale du Conseil de sécurité de l'Onu consacrée à la Corée du Nord.

Rex Tillerson, ainsi que le chef du Pentagone James Mattis, le directeur du Renseignement national Dan Coats et le président de l'état-major interarmes Joseph Dunford, tiendront en outre mercredi à la Maison blanche un point exceptionnel sur la Corée du Nord en présence des cent élus du Sénat américain.

Pour le ministère nord-coréen des Affaires étrangères, ces réunions convoquées par les autorités américaines reflètent clairement les pressions de Washington, qui risquent de déclencher un "conflit généralisé" dans la péninsule coréenne.

Lundi, le président américain, Donald Trump, a estimé que Le Conseil de sécurité des Nations unies devait se préparer à adopter de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord.

"Le statu quo en Corée du Nord est inacceptable et le Conseil doit être prêt à imposer des sanctions supplémentaires, plus musclées, contre les programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord", avait-il dit aux journalistes.

Dans un éditorial, le journal chinois en langue anglaise China Daily écrit mardi qu'il est temps que Pyongyang et Washington marquent une pause dans l'escalade des tensions, appelant de ses voeux une solution pacifique.

Lors d'une conversation qu'a eue lundi Xi Jinping avec Donald Trump, le président chinois a appelé toutes les parties à faire preuve de retenue.

Source:

Le jour de son anniversaire, l'armée nord-coréenne effectue un grand exercice de tirs

* Cette nouvelle est confirmée par d'autres médias:

SEOUL, 25 avr. (Yonhap) -- La Corée du Nord a effectué ce mardi un exercice de tirs, vraisemblablement d’une envergure sans précédent, pour marquer le 85e anniversaire de la fondation de l'Armée populaire de Corée (APC), a déclaré une source gouvernementale sud-coréenne.

«Des signes d'un exercice de grande envergure de l'armée nord-coréenne ont été détectés autour de la ville portuaire de Wonsan dans l’est (du pays), le jour de son anniversaire», a indiqué la source.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un aurait assisté à l'exercice qui a vu la participation de 300-400 pièces d'artillerie pouvant atteindre Séoul et sa région, a-t-elle ajouté.

Cette manœuvre est perçue comme une démonstration de force militaire contre Séoul et Washington. Elle aurait eu lieu à la place d’une provocation à grande échelle le jour de l'anniversaire de l'APC.

Les spéculations selon lesquelles Pyongyang pourraient effectuer un sixième essai nucléaire ou un tir de missile balistique de longue portée pour marquer l'événement militaire avaient augmenté.

Les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord se sont intensifiées dans un contexte d'inquiétudes sur une éventuelle frappe préemptive de Washington contre Pyongyang.

Le groupe aéronaval du porte-avions polyvalent américain à propulsion nucléaire USS Carl Vinson devrait arriver près de la péninsule coréenne plus tard cette semaine, afin de contrer les éventuelles provocations de Pyongyang.

Le président américain Donald Trump a eu un entretien téléphonique avec ses homologues chinois et japonais ce lundi et s'est engagé à coopérer plus étroitement pour empêcher les programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord.

L'exercice de tirs du Nord a également coïncidé avec l'exercice d'artillerie conjoint en cours entre la Corée du Sud et les Etats-Unis. Les deux alliés effectuent actuellement une manœuvre annuelle conjointe qui se déroulera jusqu'à la fin de ce mois-ci.

Le Nord a dénoncé cet exercice comme une répétition de guerre d’invasion contre son pays bien que la Corée du Sud et les Etats-Unis assurent que la manœuvre a un caractère défensif.

Source:
http://french.yonhapnews.co.kr/northkorea/2017/04/25/0500000000AFR20170425001600884.HTML

lundi 24 avril 2017

Le 26 avril risque d'être une journée bien remplie!

* Ça sent le chauffé...

Les États-Unis procéderont à un test opérationnel de lancement d'un missile balistique intercontinental Minuteman III le 26 avril, entre 12 h 01 et 6 h 01, au nord de la base aérienne de Vandenberg: ce type de test n'est pas inhabituel, mais disons qu'il s'inscrit dans une série de synchronicités géopolitiques.
http://www.vandenberg.af.mil/News/Article-Display/Article/1160192/minuteman-iii-scheduled-to-launch/

Donald Trump et ses quatre hauts fonctionnaires de la défense rencontreront les membres du Sénat le 26 avril à propos de la situation en Corée du Nord. Reuters a qualifié cette rencontre comme étant "inhabituelle": "C'est inhabituel pour tout le Sénat de se rendre à la Maison Blanche et que ces quatre hauts-fonctionnaires soient impliqués". 

Le 26 avril est le moment où le USS Carl Vinson devrait arriver sur la côte de la péninsule coréenne.

En plus de l'opération "Gotham Shield" en cours présentement, dans une déclaration du Metropolitan Washington Council de Washington, l'association régionale rapporte que "les responsables de l'application de la loi ainsi que d'autres premiers intervenants participeront à un exercice à grande échelle le 26 avril pour se préparer à la possibilité d'une attaque terroriste complexe et coordonnée dans la région de la capitale nationale ".

L'exercice se déroulera dans une vaste zone géographique. Selon la publication, l'exercice régional sera organisé sur six sites dans le district de Columbia, les banlieues du Maryland et de Virginie du Nord, et impliquera des centaines de personnes provenant de services médicauxl, de police, d'incendie et d'urgence ainsi que des acteurs bénévoles.

Selon Scott Boggs, directeur général du Homeland Security and Public Safety (Council of Governments), le 26 avril, nous allons un peu plus loin et organisons un événement d'urgence très réaliste impliquant de multiples sites et acteurs se posant en victimes. Cependant, il n'y a aucune raison pour les résidents d'être alarmés parce que l'exercice se produira dans un environnement contrôlé."

Les sources sont insérées à l'intérieur du texte.

3eme Guerre Mondiale: un moine du mont Athos décrypte l’avenir catastrophique de notre civilisation

* Nul besoin d'être un voyant pour savoir et ressentir qu'on se rapproche de plus en plus d'un conflit mondial. Article tout de même intéressant.

Les voyants des quatre coins du monde parlent de l'éclatement imminent de la Troisième Guerre mondiale. Le pronostique d'un moine du mont Athos est encore moins optimiste, puisqu'il estime que le temps de notre civilisation touche à sa fin. «Le diable est en rage et a ouvert sa gueule pour tous nous dévorer», assure-t-il.

Éphraïm Philothéyski, moine du mont Athos, une montagne située en Macédoine, prédit des années terribles pour le monde :

« Notre temps touche à sa fin. Des temps durs nous attendent, temps dangereux pour notre existence. Le diable est en rage et a ouvert sa gueule, comme l'enfer, prêt à nous dévorer tout entiers. Heureux celui qui échappe à ses crocs. »

Année après année la situation ne cesse de dégénérer, affirme le moine sans le moindre espoir. Et les pronostics prononcés dans les pays occidentaux ne sont pas non plus optimistes. Le voyant portugais Gorazio Viliegas, qui avait à l'époque prédit la victoire de Trump à la présidentielle américaine, est persuadé que la Troisième Guerre mondiale est sur le point d'éclater. 

Quand ? Après une nouvelle frappe américaine contre une base syrienne : plus précisément, Donald Trump va déclencher la guerre le 13 mai 2017, le jour du centenaire de l'apparition de Fátima. Ce conflit durera six mois.

Parmi des sources plus sérieuses figure le mari de l'ex-employée du Département d'État Victoria Nuland, Robert Kagan : dans son article pour Foreign Policy, il prédit une issue catastrophique aux tentatives de diviser le monde en sphères d'influence.

Entre-temps, la voyante de Hong Kong Priscilla Lam a assuré qu'un succès attendait le 45e Président américain dans les mois les plus chauds — au printemps et en été — car il est né dans « l'année du feu ». Quant à la Russie et au Président russe, une bonne année les attend aussi, comme le « Dragon est fort et peut aller partout où il souhaite : il peut nager dans l'eau ou voler dans l'air, il est rempli d'enthousiasme. »

Source:
https://fr.sputniknews.com/blogs/201704241031072604-guerre-mondiale-pronostics/

L'USS Michigan, un sous-marin nucléaire de classe Ohio, se lancera dans le port sud-coréen de Busan pour un contrôle de la coque dans les prochaines heures, ont annoncé lundi des sources militaires à Fox News

* Déploiement de routine, bien sûr!

Le sous-marin de classe Ohio rejoindra plus tard le porte-avions USS Vinson pour des exercices dans la mer du Japon.

Selon les hauts fonctionnaires américains de la défense, le groupe d'attaque du porte-avions USS Vinson se trouve près du détroit de Tokara, il vient de quitter la mer des Philippines pour se joindre à deux destroyers japonais.

Lorsqu'on lui a posé des questions sur l'USS Michigan, le lieutenant-chef Matt Knight a déclaré à Fox News dans un communiqué que le sous-marin était en «déploiement de routine».

"Les navires de la marine américaine et les sous-marins font habituellement des appels portuaires dans divers endroits", a déclaré M. Knight. "En règle générale, nous ne discutons pas des opérations futures ou des détails concernant les opérations de nos sous-marins. Le USS Michigan est actuellement en déploiement de routine en Indo-Asie-Pacifique".

L'USS Michigan est l'un des quatre sous-marins à missiles guidés de classe Ohio, conçus à l'origine pour lancer des missiles nucléaires, qui ont été convertis entre 2003 et 2007 pour pouvoir déclencher des missiles de croisière Tomahawk.

Source:

L’USS Nimitz (CVN-68), un porte-avions américain à propulsion nucléaire, est prêt pour un déploiement (anglais)

* Quel timing!

http://www.naval-technology.com/news/newsus-navys-nimitz-and-cvw-11-complete-blue-water-certification-5793131

Corée du Nord : Trump réclame des sanctions plus fortes et convoque les sénateurs

Le président Donald Trump veut faire imposer de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord et convoque, mesure inhabituelle, les 100 sénateurs à la Maison-Blanche mercredi pour en parler.

Le Pentagone a précisé lundi que la réunion d'information sur la Corée du Nord aurait lieu en présence du secrétaire d'État, Rex Tillerson, du chef du Pentagone, James Mattis, du directeur du renseignement national, Dan Coats, et du président de l'état-major interarmes, Joseph Dunford.

À la Maison-Blanche, entre-temps, le président Trump a dîné avec les ambassadeurs à l'ONU des pays membres du Conseil de sécurité, martelant qu'il fallait imposer des sanctions plus fortes contre Pyongyang.

« Le statu quo en Corée du Nord est inacceptable et le Conseil de sécurité doit être prêt à imposer de nouvelles sanctions plus fortes [...] C'est une réelle menace pour le monde », a-t-il dit.

Le Conseil a adopté jeudi dernier une résolution condamnant le dernier tir de missile nord-coréen. La résolution, plus déterminée, mentionnait des « sanctions », alors que les textes précédents indiquaient « des mesures supplémentaires » contre la Corée du Nord.

La Maison-Blanche a par ailleurs rapporté que le président et la chancelière allemande, Angela Merkel, s'étaient entretenus au téléphone du « défi urgent en matière de sécurité » que représente la Corée du Nord.

Corée du Nord c. États-Unis

Pyongyang présente son programme balistique comme une façon de contrer la « politique hostile » de Washington. Le pays a déjà effectué cinq tests nucléaires, dont deux en 2016.

À la fin mars et au début avril, Pyongyang a aussi effectué trois tirs de missiles balistiques qui ont atteint la mer du Japon. Un autre tir a eu lieu à la mi-avril.

De son côté, la Corée du Nord est perçue par Washington comme la principale menace pesant sur les États-Unis.

Source:
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1029900/coree-nord-trump-reclame-sanctions-fortes-convoque-senateurs

Un 5.9 hier au Chili et aujourd'hui, un 6.9

https://earthquake.usgs.gov/earthquakes/

Documentaire: Les armes à fréquences électromagnétiques

*Ce documentaire (CTV, Discovery) date de quelques années, il est donc fort probable que le développement technologique dans le domaine de l'armement est rendu bien au-delà de ce qui est présenté.

dimanche 23 avril 2017

"Gotham Shield 2017": Une première détonation aura lieu demain, le 24 avril, à 10h am

* Exercices pour se préparer à des attaques nucléaires en sol américain ou bien, à des éruptions solaires capables de nous ramener 100 ans en arrière? 


Vous trouverez ces informations sur un document officiel de la FEMA

Selon un document provenant du Occupational Safety and Health Administration, la FEMA doit procéder à un exercice compris entre le 18 avril et le 5 mai 2017. L'opération "Gotham Shield 2017" sera menée en partenariat avec le Département américain de la Défense et avec le Département de la Sécurité intérieure. Quatre dispositifs seront utilisés au cours de cette simulation, dont 2 seront sécurisés lors de l'exercice Vital Archer Exercise, une détonation de 10 kilotonnes se produira sur New York et le New Jersey et une autre plus petite sur la frontière US/Canada.

D'autres sources précisent que le Département américain de la Défense, la FEMA, la Croix-Rouge de New York et du New Jersey, le service Amateur Radio Emergency Service (ARES) et Amateur Radio Emergency Service (ARES), ainsi que plusieurs services locaux, participeront conjointement à un exercice de simulation d'une détonation nucléaire de 10 kilotonnes le 24 et 25 avril.

L'exercice simulera une détonation nucléaire de 10 kilotonnes dans le nord du New Jersey, ce qui occasionnera une perte globale de l'électricité, de l'internet, des signaux des téléphones, et autres appareils électroniques dans un rayon de 20 kilomètres et ce, en raison d'une impulsion électromagnétique (EMP) causée par une telle détonation.

Sources:

Début des manœuvres navales américano-japonaises en mer des Philippines: les manœuvres se déroulent dans un contexte de fortes tensions avec Pyongyang…

* Pour suivre le USS Carl Vinson sur FB, voici le lien:
https://www.facebook.com/USSVINSON/?fref=ts

« Vis Per Mare » (La force venant de la mer). La devise duporte-avions américain Carl Vinson est à elle seule un message à l’intention des Nord-Coréens. Mais les exercices qui ont débuté ce dimanche 23 avril entre le géant des mers, son escorte (composée de deux destroyers lanceurs de missile et d’un croiseur lanceur de missile) et deux bâtiments de la marine japonaise en sont un bien plus clair encore.

Il s’agit d’assurer, via ces exercices qui dureront plusieurs jours, « que les forces maritimes se tiennent prêtes à défendre la région en cas de nécessité », a déclaré la marine américaine.

« Ne pas se tromper »

La veille, le vice-président Mike Pence a déclaré à Sydney que le Carl Vinson, dont la position exacte avait fait polémique, arriverait dans les prochains jours en mer du Japon. «Là où le régime nord-coréen ne doit pas se tromper, c’est que les Etats-Unis ont les ressources, le personnel et la présence dans cette région du monde pour préserver nos intérêts et la sécurité de ces intérêts ainsi que de nos alliés», a-t-il ajouté, appelant à nouveau la Chine à faire pression sur son allié nord-coréen.

L’imminence supposée d’un sixième essai nucléaire nord-coréen visant à mettre au point un missile balistique intercontinental capable d’acheminer une ogive nucléaire sur le continent américain, entraîne un regain de tension entre les Etats-Unis et Pyongyang, qui multiplie, ces dernières semaines, les menaces de représailles, y compris contre des alliés régionaux des Etats-Unis comme le Japon et la Corée du Sud, --où sont déployées d’importantes forces américaines--, et l’Australie.

Source:
http://www.20minutes.fr/monde/2054871-20170423-debut-manuvres-navales-americano-japonaises-mer-philippines

Pyongyang menace de couler un porte-avions américain

La Corée du Nord a menacé dimanche de couler le porte-avions à propulsion nucléaire américain Carl Vinson.

Le président Donald Trump a ordonné il y a deux semaines au Carl Vinson de faire route vers la Corée en pleine escalade des tensions avec Pyongyang. Washington n'a pas précisé depuis cette date où se trouvait l'escadre américaine, le vice-président Mike Pence se contentant de dire samedi qu'il serait sur zone "d'ici quelques jours".L'arrivée du Carl Vinson pourrait coïncider avec le 85e anniversaire de la création de l'Armée populaire de Corée (du Nord), mardi, célébration qui pourrait être l'occasion d'une nouvelle démonstration de force de la part de Pyongyang et peut-être d'un sixième essai nucléaire.

"Nos forces révolutionnaires sont en ordre de combat pour couler le porte-avions américain à propulsion nucléaire d'une seule frappe", a assuré dimanche le journal du parti unique au pouvoir en Corée du Nord, Rodong Sinmun.

Comparant le navire de guerre à un "gros animal", le journal ajoute que sa destruction servirait "d'exemple pour montrer notre force militaire". 

Source:
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/04/23/97001-20170423FILWWW00016-pyongyang-menace-de-couler-un-porte-avions-americain.php

Présidentielle en France: Le Pen et Macron se qualifient pour le deuxième tour

http://www.journaldemontreal.com/2017/04/23/les-resultats-du-premier-tour-de-la-presidentielle-en-france

samedi 22 avril 2017

G2 - Moderate geomagnetic storm, aurora seen as far south as Colorado

https://watchers.news/2017/04/22/g2-moderate-geomagnetic-storm-aurora-seen-as-far-south-as-colorado/

Que font les véhicules militaires russes à la frontière nord-coréenne?


Le chef du service de presse de la région militaire russe d'Extrême-Orient, Alexandre Gordeev, répond aux spéculations du journal Daily Mail qui avait supposé que la Russie déployait «ses troupes à la frontière nord-coréenne»

Tandis que le journal britannique Daily Mail avait évoqué dans un article des troupes russes « envoyées par Poutine » vers la frontière avec la Corée du Nord, le chef du service de presse de la région militaire russe d'Extrême-Orient Alexandre Gordeev a précisé à Sputnik les raisons de la présence des équipements militaires russes dans la zone.

Selon lui, le déploiement des équipements militaires russes a été organisé d'avance et s'inscrit dans un programme d'entraînement.

« Tous les déplacements d'équipement et de troupes se déroulent conformément au plan d'entraînement militaire. Les troupes de la région subissent des examens pour la période hivernale du 3 au 29 avril », a expliqué M. Gordeev.

Dans le cadre de la première étape d'examens, 22 manœuvres ont déjà été tenues.

« Des unités se lèvent à l'alarme et réalisent des marches forcées, y compris sur des polygones inconnus », a-t-il poursuivi.

En outre, des militaires avaient réalisé précédemment des exercices d'envergure sur le pilotage des systèmes antiaériens et des avions en République de Bouriatie, sur la rive sud du lac Baïkal — les équipements reviennent de là également, ainsi que de Transbaïkalie où s'étaient entraînés des artilleurs, a ajouté M. Gordeev.

Plus tôt dans la semaine, le Daily Mail avait publié un article intitulé « Poutine déploie des troupes vers la frontière entre la Russie et la Corée du Nord après que la Chine a elle aussi envoyé ses militaires vers la frontière, par crainte que Trump puisse attaquer Kim Jong-un, engendrant une vague de réfugiés ».

Sources:
https://fr.sputniknews.com/russie/201704221031031857-vehicules-militaires-russie-extreme-orient/
http://www.dvnovosti.ru/khab/2017/04/19/65256/

La Corée du Nord avertit la Chine

* Avertissement ou mise en scène diplomatique?

Entre la Chine et la Corée du Nord, le commerce bat son plein

La Corée du Nord a apparemment fait un avertissement légèrement voilé à la Chine concernant les conséquences catastrophiques pour leurs relations bilatérales, car elle a demandé à son allié historique de ne pas intensifier les sanctions.

L'avertissement a été fait samedi dans un commentaire intitulé «Êtes-vous bons pour danser la chansons des autres», publié par l'agence centrale de presse de la Corée du Nord (KCNA). 

Bien que le commentaire ne mentionne pas la Chine par son nom, Pyongyang a exprimé sa critique à un pays "autour de la République populaire démocratique de Corée", utilisant l'acronyme du nom officiel de la Corée du Nord.

L'avertissement met en garde le pays [la Chine] de continuer à préserver la sécurité et la prospérité de la Corée du Nord, sans quoi elles ne pourront survivre à des sanctions éonomiques imposées par "quelqu'un".

Source:
http://www.skynews.com.au/news/world/asiapacific/2017/04/22/nkorea-warns-china-of-sanction-consequences.html

vendredi 21 avril 2017

Jericho: une série américaine qui nous amène à considérer notre état de très grande vulnérabilité face à un "bris de normalité"

Une catastrophe nucléaire plonge les habitants de Jericho, une petite ville de 5 000 habitants du Kansas, dans le chaos. Ils sont coupés du monde extérieur à la suite d'une panne d'électricité, puis à une impulsion électromagnétique. Menés par le maire Johnston Green et ses deux fils, Eric et Jake Green (personnage central de la série), les habitants de Jericho tâcheront de survivre à l'hiver, qui sera particulièrement rude. Les doutes, les peurs et le désespoir commencent à gagner le petit groupe de survivants. Mais, face à cette épreuve, «le pire comme le meilleur peut surgir en chaque être humain».

Vous pouvez trouver la série en français sur plusieurs sites, en téléchargement ou en streaming.

L'Antarctique est couverte d'eau courante, ce qui inquiète les scientifiques (anglais)


https://weather.com/science/environment/news/antarctica-ice-shelf-drainage

Pannes de courant presque simultanées à Los Angeles, San Francisco et à New York

* Ces pannes pourraient avoir un lien avec l'exercice en cours "Gotham shield".

La ville de New York a été frappée par des pannes de courant tôt en matinée, suivie d'une panne à Los Angeles et à San Francisco à peine quelques heures plus tard. Personne n'a encore identifié la cause des pannes. Il n'y a eu, jusqu'à maintenant, aucun rapport reliant les pannes à une cyberattaque.

Sources:
http://sanfrancisco.cbslocal.com/2017/04/21/power-outage-shuts-down-barts-montgomery-station/
http://newyork.cbslocal.com/2017/04/21/nyc-sf-outages-infrastructure/
https://www.inverse.com/article/30643-power-outage-nyc-sf-la-coincidence

Le gouvernement japonais a diffusé vendredi des recommandations à adopter en cas d'éventuelle attaque nord-coréenne, annonce l'agence Kyodo

Alors que la tension sur la péninsule coréenne est à son comble, Tokyo prend la menace d’une possible frappe nord-coréenne avec le plus grand sérieux et donne à ses citoyens des instructions concernant la marche à suivre en cas de dérapage militaire.

Ainsi, si Pyongyang tire un missile contre le Japon, les personnes qui se trouveront dehors au moment de la frappe devront s'abriter dans des bâtiments solides ou en sous-sol, préconise le document émis par les autorités. Au cas où il n'y aurait aucun abri à proximité, il est conseillé de se mettre par terre, visage contre le sol.Quant à ceux qui seront à intérieur d'un bâtiment lors de l'éventuelle attaque, ils devront s'abriter dans une pièce sans fenêtres. 

Les mesures d'autodéfense ont été diffusées par le secrétariat du cabinet des ministres japonais, le département de protection contre les incendies ainsi que l'administration de la ville de Tokyo.

Le gouvernement japonais a également recommandé aux autorités locales d'organiser des exercices d'évacuation, y compris celle des routes en cas de menace de frappe.

Le 6 mars, la Corée du Nord avait tiré quatre missiles balistiques vers le Japon et trois d'entre eux s'étaient abîmés dans les eaux territoriales nippones. L'objectif affiché par Pyongyang était de s'entraîner à « frapper les bases des forces impérialistes américaines d'agression au Japon, le cas échéant ».

La Corée du Nord a tiré un nouveau missile en mer du Japon le 5 avril et procédé dimanche à un test qui a échoué.

Source:
https://fr.sputniknews.com/international/201704211031007368-coree-nord-japon/

jeudi 20 avril 2017

La Russie «déplace des troupes et de l'équipement» vers la frontière nord-coréenne, alors que Kim Jong-un met en garde contre une "attaque préventive super puissante"

Le journal Rodong Sinmun, journal officiel du Parti ouvrier de la Corée du Nord, a déclaré ce jeudi dans un éditorial: "Dans l'éventualité où notre super-puissante attaque préventive se produit, elle éliminera complètement et immédiatement les forces d'invasion des impérialistes américains en Corée du Sud et dans ses environs, mais aussi le continent américain sera réduit en cendres ".

La menace semble être une réponse aux commentaires de Rex Tillerson, le secrétaire d'État américain, qui a déclaré mercredi que les États-Unis cherchaient des moyens de «faire pression» sur le régime nord-coréen pour abandonner ses ambitions nucléaires.

Lire la suite (anglais):

La Chine aurait placé ses bombardiers en état d'alerte ce mercredi, se préparant à un affrontement entre les États-Unis et la Corée du Nord

Un responsable américain de la Défense a déclaré à CNN qu'un nombre extraordinaire d'avions militaires chinois seraient tenus disponibles considérant leur maintenance accrue. Ces manœuvres sont perçues comme étant un effort pour réduire le temps à faire face à un contingent nord-coréen.

Pékin a longtemps été préoccupé par l'instabilité potentielle en Corée du Nord si le régime à Pyongyang s'effondrait, craignant à la fois un afflux de réfugiés et le potentiel de la réunification sous un gouvernement sud-coréen étroitement lié aux États-Unis.

La Chine est également opposée à la présence de l'armée américaine en Corée du Sud, protestant contre la récente décision des États-Unis et de la Corée du Sud de commencer à déployer des éléments du système de défense antimissile THAAD.

"Personne ne pense que les Chinois vont appuyer la Corée du Nord militairement ou mettre le régime à genoux, mais la stratégie de la Chine vise à trouver une solution politique plus que toute autre", a déclaré un haut responsable de l'administration américaine.

On estime qu'environ 85% du commerce économique de la Corée du Nord dépend de la Chine. Compte tenu de ces liens économiques étroits, des responsables militaires américains ont déclaré que Pékin est essentiel pour résoudre la situation nord-coréenne.

Ce mercredi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Lu Kang, a déclaré que Pékin était «gravement préoccupé» par les récentes activités nucléaires et antimissiles de la Corée du Nord et a loué l'approche de Washington sur la question.

"Les fonctionnaires américains ont fait des remarques positives et constructives ... comme l'utilisation de moyens pacifiques possibles pour résoudre le problème nucléaire (coréen) de la péninsule. Cela représente une direction générale que nous croyons être correcte et qui devrait être respectée", a déclaré Lu.

Mais un haut fonctionnaire américain a mis en garde que la stratégie centrée sur la Chine était encore à un stade précoce et que «il y a encore beaucoup d'autres étapes à faire».

Source:
http://us.cnn.com/2017/04/20/politics/us-north-korea-china/index.html

Attentat contre des policiers sur les Champs-Elysées : l'Etat islamique revendique l'attaque

* Malgré la tristesse de ce drame, Le Pen risque de se faire du profit politique avec cet attentat.

Un policier a été tué et deux autres blessés sur les Champs-Elysées jeudi soir vers 21 heures. L'agresseur a été abattu. 

Un policier a été tué et deux autres blessés par balles sur les Champs-Elysées, à Paris, jeudi 20 avril aux environs de 21 heures. L'agresseur, dont l'identité est "connue et vérifiée", selon le procureur de la République de Paris, François Molins, a été abattu. Moins de trois heures après l'attaque, le groupe Etat islamique a revendiqué l'attentat, via son agence de propagande Amaq. La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie. Les candidats à l'élection présidentielle François Fillon et Marine Le Pen, eux, ont annulé leurs déplacements de campagne vendredi. Regardez l'édition spéciale de franceinfo et suivez la situation dans notre direct.  

Lire la suite:

Coup de bluff réussit pour Donald Trump: "L’armada" américaine promise par Donald Trump près de la péninsule coréenne pour dissuader Pyongyang de mener un essai balistique ou nucléaire est bien loin de cette zone. Elle se situe actuellement au large de l'Australie, mais se dirige vers la péninsule coréenne et sera dans la mer du Japon le 25 avril

Le porte-avions devra ainsi "assurer une présence au large de la péninsule coréenne" et rester "la pièce maîtresse d’une dissuasion maritime visible". Date d'arrivée prévue: le 25 avril, jour où la Corée du Nord célébrera l’anniversaire de la naissance de l’armée du pays. Une nouvelle date symbolique pouvant servir de prétexte à Pyongyang pour lancer un nouveau missile ou effectuer un septième test nucléaire.

Source:
http://www.francesoir.fr/politique-monde/la-flotte-aeronavale-americaine-qui-faisait-route-vers-la-coree-du-nord-va-en-australie-mais-se-deploiera-en-mer-japon-25-avril-coree-du-nord-pyongyang-essai-nucleaire-balistique-missiles-kim-jong-un-donald-trump

mercredi 19 avril 2017

La Corée du Nord bombarde les États-Unis avec des missiles dans une vidéo de propagande

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/la-coree-du-nord-bombarde-les-etats-unis-avec-des-missiles-dans-une-video-de-propagande/5403077851001/

Exercice de simulation d'une détonation de 10 kilotonnes à New York/New Jersey causant une impulsion électromagnétique


Selon le document ici–haut, provenant du Occupational Safety and Health Administration, la FEMA doit procéder à un exercice compris entre le 18 avril et le 5 mai 2017. L'opération "Gotham Shield 2017" sera menée en partenariat avec le Département américain de la Défense et avec le Département de la Sécurité intérieure. Quatre dispositifs seront utilisés au cours de cette simulation, dont 2 seront sécurisés lors de l'exercice Vital Archer Exercise, une détonation de 10 kilotonnes se produira sur New York et le New Jersey et une autre plus petite sur la frontière US/Canada.

D'autres sources précisent que le Département américain de la Défense, la FEMA, la Croix-Rouge de New York et du New Jersey, le service Amateur Radio Emergency Service (ARES) et Amateur Radio Emergency Service (ARES), ainsi que plusieurs services locaux, participeront conjointement à un exercice de simulation d'une détonation nucléaire de 10 kilotonnes le 24 et 25 avril.

L'exercice simulera une détonation nucléaire de 10 kilotonnes dans le nord du New Jersey, ce qui occasionnera une perte globale de l'électricité, de l'internet, des signaux des téléphones, et autres appareils électroniques dans un rayon de 20 kilomètres et ce, en raison d'une impulsion électromagnétique (EMP) causée par une telle détonation.

Sources:

mardi 18 avril 2017

Sputnik News: Des militaires américains ont commencé à évacuer leurs familles et le personnel civil de bases à proximité de Séoul. En outre, les membres des familles de diplomates et du personnel de l’ambassade des États-Unis quittent également la capitale sud-coréenne. Des experts russes y voient le signe clair d’une menace de conflit

Les membres des familles de militaires américains ont commencé à quitter précipitamment la capitale de la Corée du Sud. Bien que le Pentagone n'ait pas confirmé officiellement cette information, des rapports sur l'évacuation sont apparus sur les réseaux sociaux et les serveurs publics de la 2e Division d'infanterie et de la 8e Armée américaine stationnées en Corée du Sud. En outre, selon des informations non confirmées, des familles de diplomates américains quitteraient Séoul.

Selon Konstantin Asmolov, un expert russe de la Corée, cette évacuation témoigne de la menace de conflit.

« Le comportement des Américains signifie qu'ils n'espèrent pas détruire en toute impunité les installations nucléaires de la Corée du Nord. Ils comprennent que la Corée du Nord répliquera à ces attaques. En outre, au centre de Séoul il y a un quartier bondé de troupes américaines », a indiqué Konstantin Asmolov, dans une interview accordée à Izvestia.

Alors que des médias locaux exhortent à ne pas céder à la panique, précisant que la Corée du Sud est fermement opposée à toute action militaire contre Pyongyang, Tokyo envisage pour sa part des mesures d'urgence pour évacuer les 60 000 citoyens japonais résidant en Corée du Sud.

Formellement, les États-Unis et la Corée du Nord sont en état de guerre. En effet, le conflit de 1950-1953 en Corée ne s'était achevé que par la signature d'un armistice. Les États-Unis ont refusé de discuter les multiples propositions de Pyongyang de signer un accord de paix, gardant en Corée du Sud plus de 28 000 militaires américains sous prétexte de défendre le pays contre la « menace du Nord ».

Pour augmenter leur force de dissuasion face à la Corée du Nord, les États-Unis songent à déployer trois porte-avions au large de la péninsule coréenne: l'USS Carl Vinson, l'USS Ronald Reagan et l'USS Nimitz.

La Corée du Nord, pour sa part, invoque la menace américaine et développe un programme nucléaire et balistique, malgré l'interdiction du Conseil de sécurité de l'Onu.

Source:
https://fr.sputniknews.com/international/201704181030956872-usa-coree-sud-evacuation/

Un 6.0 au Pérou

https://earthquake.usgs.gov/earthquakes/

lundi 17 avril 2017

En conférence de presse le 17 avril, le porte-parole de la Maison Blanche a déclaré que le président allait agir selon les pouvoirs qui lui sont conférés par l'article II de la Constitution

À la question d'un journaliste...
Q Je vous remercie, Sean. En Corée du Nord, est-que le président est prêt à agir seul, ou croit-il que le Congrès devrait être en quelque sorte impliqué dans le processus si toute décision qui inclut l'utilisation de la force est prise?
M. Spicer: Je pense qu'il va utiliser les pouvoirs que lui confère l'article II de la Constitution. Je pense que ce que vous avez vu en ce qui concerne l'action qu'il a eue avec la Syrie, il a fait en sorte que les membres du Congrès ont été informés de son action dans un très, très court laps de tempsNous allons continuer à chercher leur avis sur la politique étrangère et rassurez-vous qu'ils seront avisés. Nous le ferons.
Mais je pense que le plus gros problème de consultation est ce que nous faisons avec la le dialogue avec la communauté internationale, comme je l'ai mentionné plus tôt, pour nous s'assurer que tous les pays qui peuvent mettre un niveau approprié de pression économique et politique sur la Corée du Nord le fassent d'une manière qui nous aide.
Article 2 de la Constitution, voir section 2, clauses 1 et 2:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Article_II_de_la_Constitution_des_%C3%89tats-Unis

Press Briefing by Press Secretary Sean Spicer, 4/17/2017, #38
https://www.whitehouse.gov/the-press-office/2017/04/17/press-briefing-press-secretary-sean-spicer-4172017-38

Selon un rapport du média sud-coréen, Yonhap, le Pentagone a dirigé un total de trois porte-avions américains vers la péninsule coréenne, citant une source du gouvernement sud-coréen

http://www.zerohedge.com/news/2017-04-17/us-deploys-two-more-aircraft-carriers-toward-korean-peninsula-yonhap

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés