Suivez ce blog via Facebook

vendredi 21 juillet 2017

Réponse, de Carlos Ramirez, à la question: "S'il n'y a pas de réchauffement climatique pourquoi la banquise fond ???"

* Excellente question et une explication documentée et intelligente.

1. C’est une question très pertinente! D'autant plus qu’il y a tellement d’opinions de toutes sortes sur le web à ce sujet. Certains prédisent que les glaces de l’Antarctique vont complètement disparaître en été 2017. J’ai aussi vu quelqu'un relater qu’avec la fin des épandages aériens nous aurions plus de glace. Et bien sûr, le grand Boubou Al Gore qui prédisait la disparition TOTALE des glaces pour septembre 2016 si je me souviens bien. Ceux qui pensent que le climat est 100% volontairement ou involontairement contrôlé par l’homme font une grande erreur. 

Tout comme j’ai déjà expliqué pour le processus naturel de la couche d’ozone (fraude des CFC) ainsi que pour le CO2, le gèle et le dégèle est un processus également presque à 100% naturel. 

Ils ont surfé sur un Soleil plus actif et la continuité de cette période naturelle de réchauffement planétaire qu’est l’Holocène. Ils commencent maintenant à parler de géo-ingénierie pour nous sauver parce qu’ils ont perdu leur vague. Même au rythme où nous allions, cela aurait pris 2 à 3 milles ans avant que la cryosphère disparaisse !! Je parle du rythme officiel et non des prévisions incohérentes du GIEC. Le maximum solaire du cycle 24 a été très faible, mais il a connu un double pic au niveau du nombre de taches solaires. Un en 2012 et l’autre en 2014, voici en image pour les visuels : 

La température s’est naturellement élevée un peu pendant ces courtes périodes. Ils ont bien évidemment sauté sur l’occasion pour marteler à nouveau leur simpliste certitude. 

En glaciologie, on utilise des altimètres satellitaires pour mesurer l’épaisseur des glaces et ainsi surveiller les calottes glaciaires. Ils le font aussi sur les grands lacs pour suivre les périodes de gèle et dégèle qui sont un bon indicatif climatologique. Or, malgré ce qu’on nous dit et les résultats officiels le prouvent, le gain de glace en Antarctique DÉPASSE les pertes. Et cela ne date pas d’hier ! Malgré que l’étude ait sorti le 30 octobre 2015, les données satellitaires analysées révèlent un gain net de 112 milliards de tonnes de glace par an de 1992 à 2001. Le gain a ralenti à 82 milliards/ an entre 2003 et 2008. Plus récemment, les mêmes données altimétriques démontraient que le gain était de 135 milliards de tonnes par an. Soit 65 milliards de tonnes de perte versus 200 milliards de tonnes de gain. Comme je l’explique par mes théories à propos de l’augmentation de la couverture nuageuse via les rayonnements cosmiques, il y aura plus de nuages et de précipitations. Nous observons ce phénomène partout en ce moment même. Les déluges en Inde, Chine, Japon et à beaucoup d’autres endroits où les records sont fracassés (Paris dernièrement aussi). CE SONT LES CHUTES DE NEIGES QUI INFLUENCENT DIRECTEMENT LE NIVEAU DES GLACIERS. Par ailleurs, l’albédo de la neige fraîche est plus puissant que les glaces anciennes. 

Réponse partie 2

Un peu plus près de nous au Groenland, après une brève fonte probablement causée par le double pic solaire mentionné plus haut, qu’ils ont utilisée pour nous manipuler, des records de couverture de glace ce sont multipliés. Encore une fois pour les visuels : 

Al Gore et ses disciples crient à l’élévation du niveau des océans. Or la réalité actuelle montre une baisse de 0.23 mm par année selon les dernières données reliées à l’étude des glaces de l’Antarctique

Bref, si les glaciers fondent, c’est parce qu’on vous dit qu’ils fondent ! 

Le réchauffement climatique naturel s’est terminé en 1998 et nous sommes en période de transition en ce moment vers une période froide. Nous commençons à entrer officiellement dans celle-ci avec la fin de ce cycle solaire 24 très faible et le cycle 25 nous y plongera pour un bon bout de temps car le Soleil semble retourner dans une période de sommeil pour quelques cycles. Je pourrais aussi parler des autres facteurs au niveau de la chimie atmosphérique (ozone plus élevé dans la mésosphère aux pôles et moins d’ozone dans la stratosphère (à l’équateur) et des rayonnements UV, mais je ne veux pas trop alourdir ce commentaire. 

Bonne journée !

Carlos

Articles en complément d'information publiés sur ce blog

"Les pôles ne fondent pas", selon un expert sur les changements climatiques

Réchauffement de la planète? Daily Mail: "Un souffle arctique va apporter des records de baisse des températures pour le milieu de l'été"

Daily Mail: "Fuite d'un rapport des Nations Unies qui révèle que la température de la planète n'a pas augmentée au cours des 15 dernières années" 

Daily Mail (7 septembre 2013): "Et maintenant c'est le refroidissement climatique global!

Le réchauffement global s'est arrêté il y a 16 ans, indique le rapport du bureau du MET publié tranquillement… Et voici le diagramme pour le prouver

Un Prix Nobel de physique dénonce le mensonge du réchauffement climatique créé exclusivement par l'homme!

Greenpeace, WWF et les "Amis de la terre" sont financés par ceux qu'ils dénoncent!

Dérèglement climatique : les scientifiques du CERN "bâillonnés"

2013: La chaleur du manteau terrestre fait fondre la calotte glaciaire du Groenland indique une nouvelle étude

NASA: Greenland's thick ice sheet insulates the bedrock below from the cold temperatures at the surface, so the bottom of the ice is often tens of degrees warmer than the top, because the ice bottom is slowly warmed by heat coming from Earth's depths:

'Ice sheet melt caused by heat from Earth core not just global warming': NEW REPORT CLAIMS

Taking earth's inner temperature: Surprising new study finds that the mantle is hotter than we thought

L'océan fait fondre l'Antarctique par dessous

9 commentaires:

  1. Merci bien, ça démontre une fois de plus qu'on nous dit n'importe quoi...encore et encore. TU NE MENTIERAS POINT ! De toute évidence certains ont rien compris...

    RépondreSupprimer
  2. Une tache dans l’Atlantique qui chamboule notre climat https://www.meteomedia.com/nouvelles/articles/une-tache-dans-latlantique-qui-chamboule-notre-climat/67331/ .( dérèglement climatique)... https://www.youtube.com/timedtext_editor?lang=fr&action_mde_edit_form=1&tab=captions&v=OwqIy8Ikv-c&bl=vmp&ui=hd&ref=player ........... http://www.iflscience.com/environment/gulf-of-mexicos-2017-dead-zone-could-be-largest-on-record/ ....... Gulf Stream, ce courant chaud qui part grosso modo de la Floride et qui traverse l'Atlantique en direction nord-est jusque dans l'Arctique, longeant (et réchauffant) l'Europe au passage. À mesure que ce courant progresse vers le nord, ses eaux se refroidissent, augmentent en densité et finissent par couler au fond de l'océan - elles reviennent ensuite vers le sud en passant par les profondeurs ... la fuite de BP dans le Golfe du Mexique a détérioré, voire stoppé le cours normal du Gulf Stream, entraînant ainsi un disfonctionnement du Jet stream et provoquant les catastrophes ... Le ralentissement se produit très progressivement, mais il semble se passer selon les prédictions.Par analogie avec la situation actuelle du Pacifique qui ne bénéficie pas des bienfaits du surplus de transport de chaleur vers le nord induit par la convection profonde on peut penser que le climat de Brest ressemblerait alors à celui que connaît actuellement Vancouver à la même latitude. C’est ce phénomène de convection que l’on observe en Mer du Groenland dans l’ Atlantique Nord où les eaux de surface plongent jusqu’à une profondeur de 3 500 mètres environ : ce sont les eaux profondes Nord Atlantique (EPNA) qui vont se répandre à travers tout l’océan et remonter progressivement vers la surface, dans le Pacifique Nord par exemple pour revenir à leur point de départ en Mer du Groenland via les détroits indonésiens, le Courant des Aiguilles, le Courant de Benguela, le Courant Equatorial Sud ….le Gulf Stream , la dérive Nord Atlantique et enfin le Courant de Norvège. Le Gulf Stream est tres malade http://i19.servimg.com/u/f19/10/06/71/59/gfstrs10.jpg

    RépondreSupprimer
  3. Ma question ne concernait pas les causes de ce réchauffement, mais bel et bien de savoir si oui ou non notre atmosphere se réchauffe. Il y a les poles mais aussi les neiges eternels des sommets qui fondent et je ne crois pas que ce phénomene soit arrété depuis 16 ans...

    Idem pour la montée des océans, je n'ai jamais entendu parler du contraire c'est à dire une baisse du niveau de la mer. j'ai plutot connaissance du phénomène appellé érosion du littoral.

    Quelques uns de vos articles complémentaires sont contradictoires.

    Pour conclure je dirais simplement que le climat est en train de s'emballer, se dérégler et que cela entraine des chocs de températures anomalement basses ou hautes qui à terme provoquerons de graves répercutions sur la vie terrestre.

    Selon la Prophétie INRI Igne Natura Renovatur Integra le monde actuel sera détruit "purifié" par le feu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La contradiction est totale et permanente! Mais on est tous d'accord sur ce point:

      "Pour conclure je dirais simplement que le climat est en train de s'emballer, se dérégler et que cela entraine des chocs de températures anomalement basses ou hautes qui à terme provoquerons de graves répercutions sur la vie terrestre."

      Supprimer
    2. Bonjour Anonyme
      Votre question pertinente était celle-ci : « J’ai une question pour les gens intelligents de ce site ^^… Si il n’y a pas de réchauffement climatique pourquoi la banquise fond ???

      Voilà pourquoi j’ai limité la réponse aux pôles. Celle-ci fut également brève car je prépare un gros dossier sur le climat. Vous y trouverez TOUTES les réponses aux questions que vous avez j’en suis persuadé. J’espère surtout que ça apportera d’autres questionnements car le but est d’alimenter le processus de réflexion de tous et chacun.
      Pour la baisse du niveau des océans, j’aurais dû préciser que ce n’était pas nécessairement une moyenne constante pour l’avenir. Lorsqu’on regarde un graphique sur le niveau des mers il y a des périodes où il diminue et d’autres où il augmente. Mais nous sommes à des années lumières de ce qu’on nous avait prédit. Et la tendance commence à changer !
      La faible activité solaire présente et à venir nous fait rentrer dans une période où les rayonnements cosmiques vont aller en augmentant.

      L’activité volcanique va augmenter et certainement affecter les glaces dans les régions polaires. Le soi-disant gigantesque (il y a eu BEAUCOUP plus gros par le passé) bloc de glace qui s’est détaché en Antarctique est situé directement dans une région volcanique de ce continent. Les alarmistes crient au réchauffement climatique en voyant ce morceau se briser alors que si vous regardez la température à cet endroit il n’y a RIEN pour faire fondre la glace sauf par le dessous. OU la fonte en surface par la sublimation mais ABSOLUMENT PAS par la température de l’air !!

      L’activité volcanique va s’amplifier et avoir un impact beaucoup plus important sur le forçage radiatif négatif (albédo) et par conséquent, oui la banquise va fondre LOCALEMENT mais elle augmentera GLOBALEMENT. Et oui le niveau des océans montrera de plus en plus souvent une tendance vers la baisse avant de s’y diriger d’une façon plus certaine.
      Pour la fonte du sommet du Kilimandjaro pour donner un exemple. Encore une fois le CO2 n’a rien à y voir. Mais oui l’humain est en partie responsable car il s’agit de la déforestation au pied de la montagne qui a eu de grave impact sur l’évapotranspiration qui maintient les vents ascendants chargés de vapeur d’eau. L’autre facteur est encore la sublimation…
      Et oui, le réchauffement global a cessé en 1998.

      Supprimer
    3. J'ai oublié de mentionner que la sinuosité accentuée des courants-jets dans cette période d'augmentation des rayonnements cosmiques est l'UN des facteurs très importants pour expliquer les extrêmes météorologiques. Et malgré ces extrêmes, la tendance sera au refroidissement.
      Grâce à nos taxes, l'accord de Paris, la valeur attribuée au carbone et
      la géo-ingénierie ils vont probablement déclarer "mission accomplie". C'est l'une des plus grosse arnaque de l'histoire! À QUOI et à qui aura servi tous ces milliards ? Étant donné ce qui est à nos portes....

      Supprimer
  4. Pour les visuels, voici le graphique du niveau des océans : https://climate.nasa.gov/vital-signs/sea-level/

    Oui il y a des hauts et des bas avec une moyenne croissante depuis 1993. Ceci est un phénomène 100 % naturel ou presque selon moi. Le pic le plus élevé fut le 3 mars 2016 avec 88,5 mm. Au 13 avril 2017 le graphique affiche 86,4 mm donc une baisse de 2.1 mm. Comme je le dis, il y a des hauts et des bas mais la tendance va changer ! Ils diront que celle-ci est causée par les barrages hydroélectriques ou autre.

    Mes résultats sur la radioactivité dans les précipitations que je considère être d’origine tellurique et cosmique, ainsi que les résultats des autres études sur le sujet (ARMARS, ACE, ballons stratosphériques) prouvent sans le moindre doute que le nombre de particules interstellaires augmentent très rapidement. La hausse des rayonnements cosmiques primaires et secondaires est un fait. ET ILS AUGMENTENT BEAUCOUP TROP VITE À MON GOÛT. Le niveau des océans va inévitablement répondre à tous ces changements. Il est important de comprendre que la hausse des radiations s’est élevée à un rythme assez alarmant DEPUIS 2015. Et j’ai dû modifier à la hausse l’axe vertical de mon graphique à 2 REPRISES EN 2016. Mes résultats de 2017 seront d’une importance capitale pour moi afin d’avoir une meilleure idée de la tendance.
    Jusqu’ici, tout se passe comme je l’anticipais au niveau météorologique. Et je m’attends à une solide escalade de la météo en folie.
    En cette période où les rayonnements cosmiques sont plus intenses, la tropopause S’ÉLÈVE comme une bulle au niveau de l’équateur et S’AFFAISSE vers les régions polaires. Tout concorde, car il y a de moins en moins de puissants ouragans (cyclogénèse) qui se forment près de l’équateur et de plus en plus de phénomènes météorologiques extrêmes vers le nord et le sud. Même sur les terres et pas seulement au-dessus des océans. Des orages qui se forment très rapidement et qui sont d’une force exceptionnelle un peu partout en ce moment (tropopause qui s’affaisse brutalement) en font une bonne démonstration. Aux nouvelles télévisées ils (elles) parlent en riant des images captées dans d’autres pays pendant les chroniques météos. Or, il n’y a rien de drôle là-dedans ! Des millions d’êtres humains vont être durement affectés. On le voit déjà sur TOUS LES CONTINENTS !

    RépondreSupprimer
  5. L’activité volcanique va augmenter et certainement affecter les glaces dans les régions polaires. Le soi-disant gigantesque (il y a eu BEAUCOUP plus gros par le passé) bloc de glace qui s’est détaché en Antarctique est situé directement dans une région volcanique de ce continent. Les "alarmistes crient au réchauffement climatique en voyant ce morceau se briser alors que si vous regardez la température à cet endroit il n’y a RIEN pour faire fondre la glace sauf par le dessous. OU la fonte en surface par la sublimation mais ABSOLUMENT PAS par la température de l’air !!"

    dois je comprendre que les volcans situés en Antartique sont en train de se réveiller ? Je n'ai jamais entendu parler de tel cas, si vous pouvez m'éclairer ? de plus penser qu'il fasse plus chaud en dessous qu'en dessus me parait aussi improbable dans cette région du globe.

    Merci pour vos réponses dans tous les cas.

    Mistykus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mistykus,

      L'activité volcanique varie sans arrêt. Par ailleurs, elle fut calme durant les périodes de ce qu'on appelle à tord le réchauffement climatique anthropique.

      Oui effectivement selon la science officielle les glaciers fondent par en dessous. Voici quelques exemples et même Radio-Canada lol

      https://www.livescience.com/46194-volcanoes-melt-antarctic-glaciers.html

      http://ici.radio-canada.ca/emissions/radio-canada_cet_apres-midi/2015-2016/chronique.asp?idChronique=433309

      http://www.investors.com/politics/editorials/active-volcanoes-melting-west-antarctic-ice/

      http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2509225/Active-volcano-Antarctica-speed-melting.html

      https://source.wustl.edu/2013/11/volcano-discovered-smoldering-under-a-kilometer-of-ice-in-west-antarctica/

      Cependant la plupart mentionnent que cela fera monter le niveau des océans. Mais comme pour le réchauffement anthropique, ils NÉGLIGENT TROP DE VARIABLES IMPORTANTES.

      Bonne journée Mistykus :-)

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés