Suivez ce blog via Facebook

jeudi 17 août 2017

Un 6.8 et un 6.5 à L’Île de L'Ascension (Océan Atlantique)

http://quakes.globalincidentmap.com/

À Cambrils au sud de Barcelone, la police abat "quatre terroristes présumés": le lien avec l'attentat de Barcelone quelques heures plus tôt n'est pas établi pour le moment.

Vidéo des coups de feu tirés par les policiers sur les présumés terroristes:
https://www.youtube.com/watch?time_continue=29&v=mUI6Nfm5UGY

ATTENTAT DE BARCELONE - La police a annoncé que "quatre terroristes présumés" avaient été abattus dans la nuit de jeudi à vendredi à Cambrils, à 120 km au sud-ouest de Barcelone, quelques heures après l'attentat dans la capitale catalane ayant fait 13 morts.

"Quatre terroristes présumés abattus à Cambrils et un cinquième blessé", a annoncé la police, sans préciser s'ils étaient liés ou non à l'attentat à la fourgonnette bélier dans la deuxième ville d'Espagne.

Il y a eu une "fusillade" dans la station balnéaire de Cambrils, a de son côté annoncé un porte-parole du gouvernement régional de Catalogne, précisant qu'aucun agent n'avait été blessé.

Selon le correspondant de la radio Cadena Ser, plusieurs rues de la commune étaient barrées et des gens étaient confinés dans des restaurants et des lieux de divertissement.

Dans une vidéo amateur mise en ligne par un média local, on pouvait entendre plusieurs tirs d'armes à feu au milieu des sirènes de police.

"Enfermez-vous chez vous"

"URGENT: à cause d'une opération policière à Cambrils, évitez la rue, enfermez-vous chez vous!", avait tweeté le service d'urgences régional. "NE VOUS METTEZ PAS EN DANGER", conseillait-il.

Source:

En développement: Barcelone : un chauffeur a percuté la foule avec sa camionnette – nombreux blessés

http://www.dreuz.info/2017/08/17/barcelone-un-chauffeur-a-percute-la-foule-avec-sa-camionnette-nombreux-blesses/

Propagande nord-coréenne: Des affiches publiées par des médias de la Corée du Nord montrent des bombes détruisant un drapeau américain, le bâtiment du Capitole et citant la détermination de la Corée du Nord à ne pas se laisser faire

* Ces illustrations ont été publiées aujourd'hui par le porte-parole de Pyongyang, via l'Agence de presse nord-coréenne (KCNA).


On peut lire:
"Toute la région est maintenant à portée de nos missiles"

On peut lire: "Personne ne nous arrêtera"

http://www.dailymail.co.uk/news/article-4799072/North-Korea-shows-Capitol-obliterated-red-missiles.html#ixzz4q13T4QvW

Sites, rapports et documents qui répertorient "l'erreur climatique", soit la fraude du réchauffement climatique causé par l'homme et la falsification des températures

* Carlos Ramirez, contributeur sur ce blog, donnera une conférence sur "L'erreur climatique: à quoi nous attendre pour l'avenir?" le 30 septembre prochain à Montréal. La publicité officielle sera publiée ici au cours des prochains jours.

http://www.climatedepot.com/

http://www.climatesciencenews.com/

http://freedom-articles.toolsforfreedom.com/scientists-refute-manmade-global-warming/

http://www.nationalreview.com/article/425232/climate-change-no-its-not-97-percent-consensus-ian-tuttle

https://www.wsj.com/articles/the-unsettling-anti-science-certitude-on-global-warming-1438300982

http://www.petitionproject.org/index.php

http://www.globalclimatescam.com/opinion/after-brexit-clexit/

http://dailycaller.com/2016/10/24/top-university-stole-millions-from-taxpayers-by-faking-global-warming-research/

http://www.dailymail.co.uk/news/article-3863462/Exposed-university-helped-secure-9million-money-passing-rivals-research-bankroll-climate-change-agenda.html


https://www.wsj.com/articles/joseph-bast-and-roy-spencer-the-myth-of-the-climate-change-97-1401145980?tesla=y

https://www.amazon.com/%2522A-Disgrace-Profession%2522-Steyn-editor/dp/0986398330/

mercredi 16 août 2017

La propagande gauche-droite qui ne cesse de s'intensifier dans les médias de masse, dans certains médias alternatifs et sur les réseaux sociaux est en train de nous diviser: ne soyons pas des idiots!

D’après le ministère syrien des Affaires étrangères, les substances toxiques retrouvées à Alep et aux alentours de Damas auraient été produites par des compagnies britanniques et américaines

Les substances toxiques retrouvées dans les dépôts d'armes des djihadistes à Alep témoignent du fait qu'elles auraient été transportées depuis les États-Unis et le Royaume-Uni, a déclaré le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Mekdad, lors d'un point de presse à Damas.

«Tout le matériel spécial retrouvé se compose de grenades à main et de pièces de lance-grenades munies de substances toxiques CS et CN (…). Les munitions chimiques ont été produites par la société Federal Laboratories sur le territoire des États-Unis, alors que les substances toxiques ont été fabriquées par les sociétés Cherming Defence UK (Royaume-Uni) et NonLethal Technologies (États-Unis)», a précisé le vice-ministre.

À l'en croire, les substances toxiques ont été retrouvées dans les dépôts des djihadistes à Alep, aussi bien que dans les quartiers libérés dans la banlieue est de Damas.

M.Mekdad a tenu à souligner que conformément à l'article 5 de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC), l'utilisation des substances toxiques irritantes est interdite sauf pour lutter contre des troubles à l'ordre public. Leur utilisation en tant que moyen de guerre, a-t-il poursuivi, est formellement proscrite.

«Ainsi, on peut soutenir avec conviction que les États-Unis et le Royaume-Uni, ainsi que leurs alliés dans la région, enfreignent la Convention et accordent tout l'appui possible aux organisations terroristes opérant en Syrie. Ils leur livrent non seulement des armes ordinaires, mais aussi des substances toxiques interdites», a conclu le vice-ministre.

Le Conseil de sécurité de l'Onu a récemment examiné le nouveau rapport de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui a confirmé l'utilisation du gaz sarin contre le village syrien de Khan Cheikhoun. Le document a été remis à la commission conjointe mise en place par l'OIAC et l'Onu, qui est chargée d'établir les coupables de l'attaque.

L'opposition syrienne a annoncé le 4 avril qu'une attaque aux armes chimiques avait fait 80 morts et 200 blessés à Khan Cheikhoun, dans la province d'Idlib, accusant les troupes gouvernementales syriennes d'être à l'origine de la dispersion chimique. Le commandement syrien a rejeté la responsabilité de l'incident sur les djihadistes et leurs alliés. Les autorités du pays ont rappelé qu'elles n'avaient jamais utilisé des armes chimiques contre les civils et les terroristes et que l'arsenal chimique syrien avait été retiré du pays sous le contrôle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Dans la nuit du 6 au 7 avril, 59 missiles de croisière Tomahawk ont été tirés depuis deux navires américains en Méditerranée sur la base aérienne syrienne de Shayrat, près de Homs, en réaction à une dispersion chimique à Khan Cheikhoun attribuée par Washington aux forces fidèles à Bachar el-Assad.

Source:

mardi 15 août 2017

"Foules sur demande": une entreprise qui recrute des acteurs et qui organise des manifestations, des marches politiques et divers événements qui rassemblent des foules pour le compte d'individus, d'entreprises et d'organisations politiques!

https://crowdsondemand.com/political-services/

Charlottesville : un mort et 19 blessés lors d'un rassemblement d'extrême droite

* Cette scène mortelle, certainement fomentée par des propagandistes et activistes soutenus financièrement par les Soros et Cie, pourrait avoir pour objectif de rendre responsables Trump et ses partisans de la guerre raciale: ici des affrontements entre les manifestants "nationalistes blancs" du groupe "Unite the Right" et les contre-manifestants. Notez que l'appellation "nationalistes blancs" utilisée par les médias traditionnels est devenue synonyme, donc interchangeable, avec le terme "suprémacistes blancs". Martelées par les médias, ces deux appellations ont été utilisées selon le principe du conditionnement classique de Pavlov dans lequel les deux termes deviennent indissociables. Cette manipulation d'idéologies crée des "coupables blancs" racistes. Et si en plus on est un blanc qui affiche un attachement à sa patrie, nous sommes des "suprémacistes-nationalistes blancs"! Bien sûr qu'il existe des suprémacistes blancs débiles (Néo-Nazis, KKK, etc.) qui prônent la violence et la guerre raciale, mais je continue de croire que ces affrontements font partie d'un agenda mondialiste.

Plusieurs manifestations et violences liées à la campagne anti-Trump ont été montées par des organisations radicales que finance indirectement George Soros. Mais le milliardaire mondialiste n’est pas seul à financer la révolution par l’intermédiaire d’associations écrans. 

George Soros prédit, en 2012, des manifestations, un État policier et une guerre raciale en Amérique (il a oublié de dire qu'il financerait ces révolutions civiles!)
https://www.rt.com/usa/george-soros-class-war-619/

Qui est vraiment derrière le mouvement "Occupons Wall Street"?
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2012/05/qui-est-vraiment-derriere-le-mouvement.html

Méthode de recrutement des protestataires dans les rassemblements anti-Trump: via les petites annonces sur Craigslist!
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2016/06/methode-de-recrutement-des.html

Soros a financé la ridicule marche féministe "pink pussy hat" à Washington aujourd'hui
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2017/01/soros-finance-la-ridicule-marche.html

Billionaire Globalist Soros Exposed as Hidden Hand Behind Trump Protests — Provoking US ‘Color Revolution’
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2016/11/billionaire-globalist-soros-exposed-as.html

Trump under attack by 187 organizations directly funded by George Soros
http://drrichswier.com/2016/03/20/organizations-funded-directly-by-george-soros-by-discover-the-networks/

Drame à Charlottesville, en Virginie (États-Unis). Une voiture a foncé samedi sur un groupe de manifestants antiracistes venu s'opposer à un rassemblement de groupuscules de l'extrême droite, faisant un mort et dix-neuf blessés. Cet accident, apparemment volontaire, est survenu peu après l'interdiction de cette manifestation émaillée de violentes échauffourées. Une situation qui a conduit le président Donald Trump à dénoncer la «haine» exprimée, mais sans vouloir pointer la responsabilité sur la droite radicale.

«On marchait dans la rue quand une voiture, une berline noire ou grise, nous a foncé dessus, elle a percuté tout le monde. Puis elle a reculé et nous a encore heurtés », a relaté à l'Agence France-Presse un témoin. Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre une voiture de couleur sombre percuter violemment un autre véhicule par l'arrière, qui lui-même rentre dans une troisième voiture devant lui. La voiture responsable de la collision repart alors vivement en marche arrière, au milieu des manifestants paniqués. Vingt personnes ont été transportées par les secours, une est décédée et dix-neuf ont été prises en charge à l'hôpital, a indiqué le centre médical de l'université de Virginie. La victime est une femme de 32 ans.

Source:

EarthEx 2017 le 23 août prochain: un exercice transnational ayant pour objectif de préparer les organismes gouvernementaux et non-gouvernementaux à faire face à une perte de courant à grande échelle pendant une longue durée


L'après-midi du lundi 21 août 2017, une éclipse solaire totale se produira dans l'ensemble des États-Unis. Un tel événement n'a pas eu lieu depuis plus de 99 ans, soit depuis 1918. 

Plusieurs États se préparent à des scénarios d'urgence pour cette journée du 21 août, dont l'État du Nebraska qui se prépare depuis un an à "de multiples scénarios", disant que des millions d'Américains se déplaceront à travers les États-Unis pour être témoins du phénomène.

Deux jours après l'éclipse solaire totale, soit le 23 août 2017, aura lieu un exercice d'urgence majeur auquel participeront des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux, un exercice transnational connu sous le nom de EarthEx 2017. Il s'agit des organismes habituels qui y participeront, tels que l'Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA), le Département de la Sécurité Intérieure (DHS) et le Département de l'Énergie (DOE). 

Au cours de l'exercice du 23 août, ils effectueront un exercice de 4 heures comportant trois phases impliquant une panne de courant de longue durée qui affecte des millions de citoyens. 

EarthEx 2017 a pour mission d'améliorer la résilience de la communauté face aux coupures de courant à grande échelle et de longue durée grâce à des exercices multi-sectoriels.

L'exercice EarthEx 2017 est organisé par le Conseil sur la sécurité de l'infrastructure électrique (EIS Council), organisation qui facilite la collaboration et la planification nationale et internationale pour protéger les services publics essentiels de nos sociétés contre les dangers nommés "Black Sky". 

Un danger "Black Sky" (ciel noir) est un événement catastrophique qui perturbe sévèrement le fonctionnement normal des infrastructures critiques dans plusieurs régions pour une longue durée. Parmi ces événements: les impulsions électromagnétiques (EMP),les interférences électromagnétiques, le cyber-terrorisme. les attaques coordonnées sur les infrastructures (réseau électrique, etc.), les mégas séismes, les perturbations géomagnétiques (éjection de masse coronale), les ouragans et autres phénomènes météorologiques.

Sources:

Corée du Nord : Kim Jong-un met sur pause son projet de tirs vers Guam... mais les États-Unis se préparent très sérieusement à protéger leur territoire.

* Dans un communiqué daté du 14 août dans un média d'État, la Corée du Nord ne semble pas vouloir freiner ses ardeurs. On peut lire: "Maintenant que les États-Unis ont révélé leur intention vicieuse d'annihiler la souveraineté et les droits d'existence et de développement de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), celle-ci passera à une action résolue de justice telle qu'elle l'a déjà précisée.

Alors que les États-Unis restent sans relâche dans leur provocation méchante et odieuse, la RPDC augmentera encore la force de la justice pour éradiquer complètement la source de la guerre et de l'agression et elle ne se retirera jamais de cette lutte."

Source:


http://www.lefigaro.fr/international/2017/08/15/01003-20170815ARTFIG00035-coree-du-nord-kim-jong-un-met-sur-pause-son-projet-de-tirs-vers-guam.php

http://www.francetvinfo.fr/monde/coree-du-nord/ile-de-guam-la-menace-nord-coreenne-prise-au-serieux_2328111.html

dimanche 13 août 2017

Un 6.4 à Sumatra en Indonésie au cours des dernières heures

https://www.emsc-csem.org/Earthquake/world/M5/

En réponse aux menaces de la Corée du Nord, le Japon déploie son système antimissile au cœur de Tokyo: Les autorités japonaises se préparent au pire

http://www.huffingtonpost.fr/2017/08/12/en-reponses-aux-menaces-de-la-coree-du-nord-le-japon-deploie-so_a_23075491/

De récentes photos prises par satellite semblent indiquer que la Corée du Nord se prépare à tester des missiles balistiques à partir d'un sous-marin, en pleine recrudescence de tensions avec les États-Unis, selon un spécialiste de l'armée nord-coréenne

http://www.europe1.fr/international/coree-du-nord-pyongyang-sapprete-a-tester-des-missiles-mer-sol-avec-un-sous-marin-3409487

Donald Trump ne recule pas. Quelques heures après les appels à la désescalade verbale lancés par la Chine, le président américain Donald Trump a maintenu samedi l'option militaire parmi les mesures possibles contre la Corée du Nord

http://www.lepoint.fr/monde/coree-du-nord-trump-continue-d-envisager-l-option-militaire-12-08-2017-2149706_24.php#section-commentaires

vendredi 11 août 2017

Journal Métro de Montréal: "Voici les sites internet qui publient des fausses nouvelles"

* Continuez de visiter Conscience du peuple, il n'y a apparemment pas de "fausses nouvelles" selon la journaliste ! Ouf. Mon blog ne fait pas partie de la liste, mais ceci n'exclu pas qu'il puisse s'ajouter à la "mise à jour" promis par Madame Lopez ;0) 

Contactez-moi Madame Lopez, je serai heureuse de discuter avec vous de la popularité grandissante des réseaux de nouvelles non-alignés sur les agences officielles de presse. 
___________


En attendant de pouvoir créer un bottin un peu plus étoffé, je vous présente une petite liste non exhaustive des sites web francophones dont les nouvelles plus que douteuses sont abondamment partagées au Québec.

Il était temps.

Cette liste sera constamment mise à jour, et je compte sur vous pour m’envoyer vos suggestions d’ajouts. N’hésitez pas à me proposer des sites, j’irai y jeter un coup d’oeil.

Tous ces sites web ont une présence importante sur Facebook. Cette liste vaut donc aussi pour leurs différents comptes sur les réseaux sociaux.

Dernière chose: ça ne vaut pas la peine de m’envoyer de «vraies nouvelles» publiées par les pages web présentées ci-bas. Si elles publient une majorité de fausses nouvelles (quelques articles véridiques peuvent donc s’y retrouver), elles se retrouvent dans la liste.

Nouvelles et actualité
lesmoutonsrebelles.com
dreuz.info
stopmensonges.com
wikistrike.com
medias-presse.info

Ce qu’il faut surveiller:

Les sujets présentés sur les journaux en ligne sérieux devraient être variés et ce, même s’il s’agit d’un média spécialisé. Si vous vous rendez compte qu’on ne parle que d’événements reliés au même sujet (les réfugiés, par exemple), méfiez-vous. Les images des sites douteux sont plus souvent qu’autrement très choquantes. La couverture journalistique doit être objective, présenter les opinions des deux partis, et faire intervenir des sources crédibles.

Et attention aux mentions de «réinformation», ça n’annonce jamais rien de très objectif.


Science et conspirations
nouvelordremondial.cc
mondialisation.ca
espritsciencemetaphysiques.com

Ce qu’il faut surveiller:

Le conseil précédent vaut aussi pour les sites scientifiques: si le site privilégie un sujet en particulier (par exemple, le climat), il faut se méfier.

Ici, on redouble de prudence lorsque vient le temps de vérifier la crédibilité des experts cités. Leurs opinions personnelles ne devraient pas être perçue comme des faits. Quel est leur parcours scolaire? Leurs recherches/analyses sont-elles validées par des pairs? Les conclusions des études menées sont-elles semblables à d’autres études menées dans le même domaine? Et, s’il s’agit d’une étude faite sur une population X: combien de personnes ont-elles été sollicitées?

Et puis, entre nous, si la majeure partie des images qu’on peut y retrouver ressemblent à ça, sortez de là.

Viral et sensationnaliste
ayoye.com
tweebuzz.net

Ce qu’il faut surveiller:
Souvent, les sources citées par ces sites sont des pages web qui appartiennent au même propriétaire. Et parfois, il s’agit de textes carrément copiés de sites américains de fausses nouvelles. Ce sont aussi les nouvelles les plus faciles à débusquer: une petite recherche d’image inversée sur google et, la majeure partie du temps, le tour est joué.

Santé et bien-être
sante-nutrition.org
eddenya.com
vietonique.com
protegetasante.net
sain-et-naturel.com
avortement.net
santenatureinnovation.com

Ce qu’il faut surveiller:
Les mentions légales qui se trouvent soit en bas complètement du site internet, ou dans une page distincte. Si vous lisez «à usage éducatif seulement» et «nous ne sommes pas médecins et nous ne prétendons pas l’être», courrez. Courrez loin (vers un hôpital où un médecin qualifié pourra vous soigner, par exemple).

Ça vaut aussi la peine de faire un tour sur les sections des sites qui nomment les membres de l’équipe, de vérifier leurs études, leurs antécédents et, surtout, s’ils existent bel et bien.

Quelques conseils en vrac
Attention aux sites et aux pages du genre «Conneries Québec», «Spotted», etc. Bien que leur contenu n’est pas souvent sérieux et ne s’adresse pas à un public qui cherche à y consulter les dernières actualités, quelques généralités assez dangereuses peuvent s’y glisser.

J’ai aussi décidé d’exclure les pages Facebook des groupes d’extrême-droite (à la Pegida, Québécois de souche et autre), parce que la liste serait beaucoup trop longue si je les avais laissés.

(En passant, merci de me faire confiance et de m’envoyer vos liens louches. J’aime beaucoup vous parler.)

*Cette liste exclut tout site satirique.

Soyez vigilants!


Le temps d'une pause

Je serai moins assidue pour les 3-4 prochains jours.

Je serai branchée pour suivre l'actualité, mais je ne publierai que les nouvelles importantes en lien avec la situation géopolitique mondiale. De retour à mon poste mardi.

Les commentaires risquent d'être mis en attente.

À bientôt.

Isabelle

Un 6.2 aux Philippines

https://earthquake.usgs.gov/earthquakes/

mercredi 9 août 2017

Moscou et Pékin se préparent à s’émanciper du dollar: le détail des trois mesures phares

* Est-ce que Trump, et son État-major, est assez imbécile et nombriliste pour attaquer la Corée du Nord, sachant que c'est la Russie, la Chine et l'Iran qui vont ensuite riposter? S'il y a une "attaque préventive" (quel terme stupide!) ou attaque nucléaire de la part des États-Unis ou de la Corée du Nord, ce ne sera certainement pas parce que les gamins se sont disputés à propos de qui pisse le plus loin! Un "false flag" est la meilleure option pour les deux camps...

La Russie et la Chine ont préparé une «surprise» pour Washington: trois mesures qui achèveront l’économie des Etats-Unis dévoilées.

Le refus du dollar sera la réponse du Kremlin à la guerre des sanctions contre la Russie, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergeï Riabkov. Et ce ne sont pas des paroles en l'air.

Les Etats-Unis accroissent la pression sur la Chine en prenant des mesures restrictives sur les importations des produits en acier tout en menant une guerre de sanctions contre la Russie.

En réponse, Moscou et Pékin prévoient de renoncer au système de paiement en dollar dans leurs relations bilatérales. Les autres pays membres du groupe BRICS sont prêts à faire la même chose prochainement.

Ce n'est pas un hasard si la déclaration de Sergeï Riabkov intervient à la veille du sommet des BRICS qui s'est déroulé du 1er au 3 août dernier. Dans les couloirs du sommet, on a beaucoup parlé de la mise en place d'un nouveau système monétaire.

Première étape: la Russie et la Chine sont déjà prêtes à effectuer 50% des règlements en monnaies nationales, ce qui représente la somme impressionnante de 100 milliards de dollars d'ici 2020.

Deuxième étape: la création d'une nouvelle banque qui constituera une alternative à la Banque mondiale, totalement soumise à Washington.

Troisième étape: la mise en place d'un nouveau système de règlements à l'instar du réseau SWIFT. La Russie est déjà passée à son propre système. Maintenant c'est au tour des BRICS de faire la même chose.

Les déclaration sur le refus du dollar ne sont donc pas des paroles en l'air. Bientôt, nous assisterons à la fin du règne du dollar sur la scène économique mondiale.

Source:
https://fr.sputniknews.com/blogs/201708071032560263-moscou-pekin-dollar/

Pyongyang menace de tirer des missiles contre les bases US de Guam dès la mi-août

* Espérons que le ciel sera obscurci par l'éclipse solaire du 21 août et non pas par un nuage nucléaire...


La Corée du Nord a annoncé son intention de réaliser son plan opérationnel prévoyant de porter une frappe aux missiles contre les bases militaires américaines de Guam dès la mi-août, selon l'agence nord-coréenne KCNA. 

Pyongyang réalisera son plan d'attaque aux missiles balistiques stratégiques à moyenne ou longue portée Hwasong-12 contre les bases militaires américaines situées sur l'île de Guam, dans le Pacifique, dès la mi-août, et le plan sera soumis au commandant en chef suprême Kim Jong-un, a annoncé mercredi l'agence nord-coréenne KCNA citant un rapport du général Kim Rak-gyom, commandant des Forces stratégiques du pays.

«Les missiles Hwasong-12 tirés par les Forces stratégiques nord-coréennes survoleront les préfectures japonaises de Shimane, de Hiroshima et de Koichi. Ils voleront à une altitude de 3.356,7 mètres pendant 1.065 secondes [environ 18 minutes, ndlr] et tomberont dans l'océan à une distance de 30 ou 40 km de Guam», a indiqué le général.

Le plan prévoit de tirer simultanément quatre missiles Hwasong-12 en signe d'«avertissement important aux Etats-Unis».

Cette annonce de Pyongyang fait suite à un échange de menaces entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Le Président américain Donald Trump a promis mardi le «le feu et la colère» à la Corée du Nord si elle menaçait de nouveau son pays. Le même jour, l'agence KCNA a annoncé, citant un communiqué des Forces stratégiques nord-coréennes, que Pyongyang étudiait la possibilité de frapper les bases américaines de Guam, à 4.000 km de Pyongyang, par des missiles stratégiques Hwasong-12.

La chaîne de télévision américaine NBC a annoncé, citant des sources militaires, que le Pentagone avait aussi préparé un plan de frappe contre des sites de lancement de missiles nord-coréens, à mettre en oeuvre si le Président Trump signe un décret approprié. Les frappes des bombardiers américains B-1B Lancer basés à Guam pourraient viser une vingtaine de sites de tir, d'essai et de maintenance technique de missiles nord-coréens, d'après NBC.

L'île de Guam abrite la base aérienne américaine d'Andersen où les bombardiers stratégiques B-1 font des escales de ravitaillement lors de leurs survols de la Corée du Sud, ainsi que la base navale d'Apra Harbor.

Source:

Journaux britanniques, des médias de masse, le 9 août 2017: "Préparation à l'Armageddon: comment se préparer à la Troisième Guerre mondiale et quoi faire s'il y a une attaque nucléaire (le guide officiel de survie)"

Cinq étapes à suivre si la guerre nucléaire éclate en «feu et fureur»
http://metro.co.uk/2017/08/09/five-steps-to-take-if-nuclear-war-breaks-out-in-fire-and-fury-6839736/

"Préparation à l'Armageddon: comment se préparer à la Troisième Guerre mondiale et quoi faire s'il y a une attaque nucléaire (le guide officiel de survie)"
https://www.thesun.co.uk/news/2163824/world-war-three-nuclear-attack-survival-guide/


ll a été rapporté que le gouvernement britannique travaille maintenant sur un nouveau système d'alerte pour préparer les Britanniques à l'horreur d'une guerre nucléaire.

Dans les jours sombres de la guerre froide, le gouvernement britannique a mis au point un système d'alerte de "quatre minutes" pour alerter le public que le pays était attaqué.

Le système d'alerte, qui était en place de 1953 à 1992, utilisait des sirènes de raid aérien, des bulletins de télévision et des émissions de radio pour diffuser les nouvelles terrifiantes mais, heureusement, cela n'a jamais été utilisé.

En 2003, le Système d'alerte à l'attaque nationale (NAWS) a été développé, permettant au gouvernement de prévenir la population par téléphone, par radio et par télévision si nous étions attaqués.

Que faire avant une explosion nucléaire?

Voici des éléments que les experts recommandent de faire pour vous protéger, votre famille et votre maison si vous croyez qu'une attaque est imminente .

Créez un kit d'alimentation d'urgence, qui comprend des articles comme des aliments non périssables, de  l'eau, une radio à piles ou à manivelle, des lampes de poche et des batteries supplémentaires. Vous voudrez peut-être préparer un kit pour votre lieu de travail et un kit portable pour garder dans votre voiture au cas où vous devriez évacuer.

Faites un plan d'urgence familial. Votre famille peut ne pas être ensemble lors d'une catastrophe, il est donc important de savoir comment vous contactez les uns les autres, comment vous vous rejoindrez et ce que vous ferez en cas d'urgence.

Renseignez-vous auprès des fonctionnaires si des bâtiments publics dans votre communauté ont été désignés comme refuges en cas de retombées. Si aucun n'a été désigné, créez votre propre liste d'abris potentiels. Ces endroits comprennent des sous-sols ou une zone centrale sans fenêtre des étages intermédiaires dans les immeubles de grande hauteur.

Que faire lors d'une explosion nucléaire?

Voici des lignes directrices pour ce qu'il faut faire en cas d' explosion nucléaire .

Écoutez les informations officielles via Internet, la radio ou la télévision et suivez les instructions fournies par le personnel d'intervention d'urgence.

Si un avertissement d'attaque est émis, prenez la fuite aussi rapidement que possible, au-dessous du sol, si possible, et restez là jusqu'à ce qu'il soit ordonné de faire autrement.

Trouvez le bâtiment le plus proche, de préférence construit en brique ou en béton, et passez à l'intérieur pour éviter tout matériau radioactif à l'extérieur.

Si un meilleur abri, tel un bâtiment à plusieurs étages ou un sous-sol, peut être atteint en quelques minutes, allez-y immédiatement.

Allez au-dessous du sol autant que possible ou au centre d'un immeuble de grande hauteur. L'objectif est de mettre autant de murs et autant de béton, de brique et de sol entre vous et le matériel radioactif à l'extérieur.

Attendez-vous à rester à l'intérieur pendant au moins 24 heures, sauf indication contraire des autorités.

Que faire si vous êtes pris à l'extérieur?

Ne regardez pas le flash ou la boule de feu - ça peut vous aveugler.

Prenez une couverture ou tout ce qui pourrait offrir une protection.

Allongez-vous au sol et couvrez votre tête. Si l'explosion est à une certaine distance, il pourrait prendre 30 secondes ou plus pour que l'onde de choc vous atteigne.

Prenez refuge dès que vous le pouvez, même si vous êtes à plusieurs miles du lieu d'impact où l'attaque s'est produite - les retombées radioactives peuvent être portées par les vents pendant des centaines de miles.

Si vous étiez dehors pendant ou après le souffle, nettoyez-vous dès que possible afin d'éliminer les matières radioactives qui se sont installées sur votre corps.

Retirez vos vêtements pour éviter que les matières radioactives ne se répandent. Le retrait de la couche extérieure de votre habillement peut éliminer jusqu'à 90% des matières radioactives.

Placez vos vêtements contaminés dans un sac en plastique. scellez ou attachez le sac.

Dans la mesure du possible, prendre une douche avec beaucoup de savon et d'eau pour aider à éliminer la contamination radioactive. Ne pas frotter ou gratter la peau.

Lavez vos cheveux avec du shampooing ou du savon et de l'eau. N'utilisez pas de revitalisant dans vos cheveux car il liera le matériel radioactif à vos cheveux, ce qui empêchera le rinçage facilement.

CNN: "Bunkers pour milliardaires: comment les 1% se préparent à l'apocalypse" (anglais)


http://www.cnn.com/2017/03/20/luxury/doomsday-luxury-bunkers/index.html

Hawaï prépare sa population à une détonation nucléaire

L'agence de gestion des urgences (HI-EMA) doit commencer un nouveau test de sirène d'urgence, habituellement mené à tous les mois, pour inclure, à partir du 1e août, un signal d'avertissement d'attaque. Cette nouvelle sirène d'alerte résulte de la possibilité que l'État d'Hawaï soit la cible d'un missile balistique intercontinental (ICBM) portant une ogive nucléaire lancée par la Corée du Nord. L'alerte d'attaque suivra le signal qui est normalement testé le premier jour ouvrable de chaque mois.

Le test de cette nouvelle sirène aura lieu le 10 août prochain entre 9h et 11h.

Sources:

mardi 8 août 2017

Pyongyang menace de lancer une guerre totale et une attaque sur Guam


http://french.yonhapnews.co.kr/national/2017/08/09/0300000000AFR20170809000700884.HTML

Un 6.5 en Chine et un 6.3 au Kazakhstan

* Le séisme en Chine aurait fait des centaines de morts, 24.000 maisons endommagées
https://fr.sputniknews.com/international/201708081032573372-chine-seisme-bilan-destructions/

https://earthquake.usgs.gov/earthquakes/

Trump, aujourd'hui: "Si la Corée du Nord fait d'autres menaces, elle va rencontrer le feu, la fureur et le pouvoir comme le monde ne l'a jamais vu"!

https://mobile.twitter.com/FoxNews/status/895004836701159424/video/1

La Corée du Nord a réussi à miniaturiser suffisamment une bombe nucléaire pour l'embarquer sur l'un de ses missiles intercontinentaux, selon les conclusions secrètes d'experts du renseignement américain, révélées mardi par le Washington Post

Cette capacité marquerait une avancée significative pour la Corée du Nord, qui deviendrait ainsi une puissance nucléaire à part entière, souligne le quotidien américain, qui a eu connaissance d'un rapport confidentiel achevé le mois dernier par l'agence américaine de renseignement militaire (DIA).

Pour l'heure, le régime de Pyonyang a testé plusieurs engins atomiques et a réussi deux lancements de missiles balistiques intercontinentaux, capables de frapper les États-Unis, mais sa capacité à mettre une bombe atomique sur l'un de ces lanceurs était encore en doute.

La communauté du renseignement était en général convaincue que bien que 10 ans se soient écoulés depuis le premier test nucléaire de Pyongyang en octobre 2006, la Corée du Nord était encore à quelques années de savoir maîtriser la miniaturisation d'une arme atomique, qui relève d'un processus complexe.

Or, «la communauté du renseignement estime que la Corée du Nord a produit des armes nucléaires qui peuvent être embarquées sur des missiles balistiques, y compris des missiles balistiques intercontinentaux», a conclu le rapport dont un extrait à été lu au quotidien.

Selon le Washington Post, le ministère japonais de la Défense est arrivé aux mêmes conclusions.

Selon un autre rapport officiel américain, le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un dispose de quelque 60 bombes atomiques, note le Washington Post, qui souligne toutefois que beaucoup d'experts jugent ce nombre beaucoup trop élevé.

Sources:
http://www.tvanouvelles.ca/2017/08/08/la-coree-du-nord-capable-de-mettre-une-bombe-nucleaire-sur-un-missile
https://www.washingtonpost.com/world/national-security/north-korea-now-making-missile-ready-nuclear-weapons-us-analysts-say/2017/08/08/e14b882a-7b6b-11e7-9d08-b79f191668ed_story.html?utm_term=.290e5412a33b

Discours officiel de Kim Jong un à la nation nord-coréenne le 8 août 2017

* Il se fout éperdument des menaces des États-Unis et des sanctions imposées à son pays et il persiste à continuer de mener son programme nucléaire et à éliminer les États-Unis, et les autres, qui nuisent à la souveraineté de la CdN et à sa légitime existence!

En voici quelques extraits:

Il y a des pays où les menaces ridicules des États-Unis fonctionnent et il y a des pays qui se prosternent au bluff des États-Unis. 
Les États-Unis affirment être la «seule superpuissance du monde» et les voisins de la RPDC [République populaire démocratique de Corée], à peine plus petits que les États-Unis, sont tellement effrayés par seulement deux tests de lancement de ICMB de la RPDC qu'ils font une scène en jappant les uns les autres. De les voir frénétiques ne fait que redoubler la fierté de la RPDC dans sa grande force du pays et réaffirme sa foi selon laquelle le chemin qu'il avait choisi est le seul moyen de survivre et de prospérer. 
Alors que les États-Unis ont lancé une provocation à grande échelle contre la RPDC dans tous les domaines; la politique, l'économie et de l'armée, rien ne peut modifier la volonté et la détermination de l'armée et du peuple de la RPDC de réagir en prenant des mesures de rétorsion résolues. 
Les États-Unis agissent comme des absurdes en recourant aux sanctions anachroniques et à la campagne de pression contre la RPDC, au lieu d'apprécier le statut stratégique de la RPDC et d'accorder une attention particulière à ses avertissements répétés. La conduite imprudente des États-Unis n'accélérera que sa propre extinction. 
Le gouvernement de la RPDC déclare solennellement comme suit la situation grave créée par les actes frénétiques des États-Unis et autres forces hostiles: Si les États-Unis ne parviennent pas à agir avec discrétion, persistant dans ses tentatives imprudentes d'étouffer la RPDC, nous n'hésiterons pas à utiliser toute forme de moyen ultime.
Source (site d'État de la Corée du Nord): 
http://rodong.rep.kp/en/index.php?strPageID=SF01_02_01&newsID=2017-08-08-0001

La Corée du Nord pourrait être prête à lancer une guerre nucléaire à tout moment, avertit le Japon

* Ce n'est pas les "faits vérifiés" qui nous témoignent de la dangerosité de la situation géopolitique actuelle, ni la véracité de l'information, mais c'est la propagande que l'on injecte dans les médias pour rallier l'opinion publique, pour justifier des actions militaires...

La révélation terrifiante fait suite à une série de lancements controversés de missiles par Kim Jong-un. Le Japon a publié aujourd'hui son rapport de défense annuel, dans lequel il a admis des inquiétudes concernant le programme nucléaire de la Corée du Nord . 

Ils ont dit que Kim pourrait déjà être capable de lancer une attaque nucléaire et qu'un mystère entourait la sophistication exacte de l'état voyou. 

Le document déclare: "Il est concevable que le programme d'armes nucléaires de la Corée du Nord ait déjà considérablement avancé et que la Corée du Nord ait déjà atteint la miniaturisation des armes nucléaires et qu'elle ait acquis des ogives nucléaires."

"Depuis l'année dernière, lorsqu'il a mis en place deux essais nucléaires et plus de 20 lancements de missiles balistiques, les menaces à la sécurité sont entrées dans une nouvelle étape".

Cette annonce déclenchera des sonneries d'alarme à Washington, après avoir été révélé le mois dernier, que la Corée du Nord est maintenant capable d'attaquer le continent américain. 

Les législateurs du parti japonais demandent maintenant au gouvernement d'acquérir la capacité d'attaquer les bases ennemies plutôt que d'opérer purement en termes de défense. 

Dirigé par Itsunori Onodera, le groupe veut que le Japon mette fin à sa position actuelle et qu'il acquiert plutôt des bombardiers et des missiles de croisière pour frapper des pays. 

M. Onodera a déclaré: "Les missiles de la Corée du Nord représentent une menace majeure. En plus, avec le comportement menaçant continue de la Chine dans la mer de Chine orientale et la mer de Chine méridionale, c'est une préoccupation majeure pour le Japon ".

Cette déclaration arrive après que les citoyens japonais aient effectué un exercice d'attaque nucléaire dans lequel ils ont appris comment se mettre à l'abri d'une attaque.

Au cours d'une vidéo [que l'on peut voir sur le site-source], les citoyens inquiets de la ville de Sakata ont dit: "un missile a été lancé et se dirige vers notre direction. Abritez-vous dans un bâtiment en béton ".

Un local participant aux tests a déclaré: "C'est très effrayant. Je ne sais pas où courir s'il y a une attaque de missiles. J'ai besoin d'une pratique comme le test d'aujourd'hui pour savoir ce qu'il faut faire."

Un autre participant a ajouté: "On nous dit de nous coucher au sol ou de se cacher derrière un mur, mais cela aidera-t-il vraiment? Cela nous protégera-t-il vraiment si un missile tombe ici. Je me demande?"

Source:

lundi 7 août 2017

Les agences américaines d'espionnage auraient détecté, il y a quelques jours, que le régime de Pyongyang était en train de charger deux missiles de croisière anti-navire sur un bateau de patrouille sur la côte est du pays

C'est la première fois que ces missiles sont déployés sur ce type de plate-forme depuis 2014, ont annoncé lundi des responsables américains ayant une connaissance des dernières informations dans la région.

Ils soulignent également que la Corée du Nord n'écoute pas les menaces diplomatiques de l'Ouest.

"Le meilleur signal que la Corée du Nord pourrait nous donner qu'elle est prête à parler serait d'arrêter ces lancements de missiles", a déclaré le secrétaire d'État Rex Tillerson aux Philippines ce lundi.

La Corée du Nord a chargé deux missiles de croisière anti-navire Stormpetrel sur un bateau de patrouille à missiles guidés Wonsan à Toejo Dong, sur la côte est de la Corée du Nord.

"La Corée du Nord ne montre aucune preuve qu'elle prévoit arrêter ses tests de missiles", a déclaré un responsable qui a demandé l'anonymat pour discuter des informations sensibles. 

"C'est une tendance qui ne s'inscrit pas très bien dans les espoirs de voir une diminution des tensions dans la péninsule [coréenne]". 

Les derniers mouvements de Pyongyang indiquent un probable test de missile dans les jours à venir ou cela pourrait être une mesure de défense si la marine américaine envoyait plus de navires de guerre dans la péninsule coréenne, ont indiqué les responsables.   

Le président Trump, ce lundi après-midi, n'a pas caché son mécontentement envers les médias "fake news" qui, selon lui, n'ont pas parlé du vote unanime (15-0) du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Source:

Dans le cadre des nouvelles sanctions internationales imposées par le Conseil de sécurité des Nations Unies, le responsable "N ° 2" de la Corée du Nord a entrepris une visite de 10 jours en Iran , ce qui pourrait avoir pour conséquence que les deux parties élargiront leurs liens

* Corée du Nord - Iran - Russie - [Chine]: les États-Unis risquent de s'attaquer à "un royaume"...

https://www.cnbc.com/2017/08/04/north-korea-officials-visit-to-iran-could-signal-wider-military-ties.html

dimanche 6 août 2017

Sputnik News parle du Québec: "Une déferlante de migrants en provenance des USA s’abat sur le Canada"

Les autorités canadiennes signalent une augmentation importante du nombre de migrants venant des États-Unis. La plupart des réfugiés qui demandent l’asile au Canada quittent les USA à cause de la perte du «statut protégé temporaire».

Le flux de migrants, principalement des Haïtiens qui ont peur d’être expulsés des États-Unis, a augmenté ces dernières semaines à la frontière sud du Canada, alors que le nombre de demandes d'asile a triplé depuis la mi-juillet, selon des responsables.

Plus de 100 personnes ont été contrôlées dimanche matin au point de passage de Lacolle à la frontière québécoise, tandis que 50 autres attendaient leur tour.

La plupart d'entre elles sont haïtiennes, mais il y aussi des Yéménites et des Somaliens.

Après avoir été enregistrés, les migrants sont emmenés dans un centre de transit. Ils sont ensuite envoyés à Montréal, où ils sont hébergés, pendant que les autorités canadiennes examinent leurs demandes d'asile.

Ainsi, le stade olympique de Montréal a été transformé en un centre de réfugiés capable d’accueillir plus de 1.000 personnes. 

De 450 à 700 migrants traversent la frontière canadienne chaque semaine au point de contrôle de Lacolle, selon le chef du syndicat représentant les travailleurs des douanes et des services d'immigration, Jean-Pierre Fortin.

Cette semaine, la ministre québécoise de l'Immigration, Kathleen Weil, a déclaré qu’en moyenne 50 demandes d'asile ont été enregistrées chaque jour durant la première quinzaine de juillet, mais que «le rythme a dépassé 150 demandes».

L’afflux d'Haïtiens entrant dans le pays résulte du fait qu’ils perdent le «statut protégé temporaire» aux États-Unis, qui a été accordé à 60.000 d’entre eux après que ce pays des Caraïbes a été dévasté par un tremblement de terre en 2010.

Le statut spécial a été prolongé de six mois, mais il expire à la fin de l'année.

Source:
https://fr.sputniknews.com/societe/201708061032550971-refugies-canada-usa/

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés